Médicaments et dialyse

La grande majorité des patient-e-s doit continuer de prendre des médicaments, quel que soit leur traitement de substitution de la fonction rénale. Ceux-ci normalisent les anomalies du sang qui n’ont pas été totalement corrigées par la dialyse (par exemple, un taux sanguin élevé de phosphore ou de potassium).

Les patient-e-s ont souvent besoin d’un traitement antihypertenseur, de vitamines, d’injections de fer et d’agents stimulant la formation des globules rouges pour traiter une anémie (érythropoiétine ou EPO). Leur prise régulière est indispensable pour améliorer les résultats et limiter les complications médicales.

Il est nécessaire d'avertir le ou la néphrologue, lorsque des médicaments ou d'autres substances sont pris en plus de la prescription habituelle. Cela lui permet de vérifier leur adéquation avec le traitement habituel et d’en adapter la posologie.

 Dernière mise à jour le 06/04/2018 à 23:31