Le Prix Robert Bing 2020 décerné à Johanna Joyce

Publié par Keller Cannelle le 04.02.2021
Le Prix Robert Bing 2020 est décerné à Johanna Joyce, professeure ordinaire à la Faculté de biologie et de médecine de l'UNIL au sein du Département d'oncologie.

Le Prix Robert Bing 2020 est décerné à deux scientifiques exceptionnels de Lausanne: Johanna Joyce, professeure ordinaire à la Faculté de biologie et de médecine de l'UNIL au sein du Département d'oncologie et Grégoire Courtine, professeur ordinaire à l'EPFL et professeur titulaire à l'UNIL.

La professeure Johanna Joyce est récompensée pour ses travaux pionniers sur le rôle des cellules immunitaires dans le développement des tumeurs cérébrales. Le professeur Grégoire Courtine se voit décerner le Prix pour ses recherches très innovantes sur les neurotechnologies permettant de restaurer la capacité de marche après une lésion de la moelle épinière.

Les Prix sont dotés de CHF 30’000 chacun.

Compte tenu de la situation liée au coronavirus, les lauréat·e·s n’ont été confirmé·e·s qu’à la fin 2020 par le Sénat de l’ASSM et l’annonce a été reportée à 2021. La remise des Prix se déroulera le 27 mai 2021.

Le parcours de Johanna Joyce en bref

Johanna Joyce est Professeure au Département d’oncologie de l’Université de Lausanne et membre de l’Institut international Ludwig pour la recherche contre le cancer. Formée en Irlande et en Angleterre, la Prof. Joyce a poursuivi sa carrière aux États-Unis avant de rejoindre Lausanne en 2016; reconnue au niveau international comme une experte des tumeurs cérébrales, elle a été récompensée à plusieurs reprises pour ses recherches innovantes.
Son laboratoire étudie le microenvironnement tumoral et l’influence des cellules immunitaires et stromales non cancéreuses sur la progression du cancer et des métastases. Le groupe de recherche de la Prof. Joyce a démontré que les cellules immunitaires et stromales produisent d’importants signaux moléculaires qui augmentent la malignité de la tumeur.
La Prof. Joyce a axé son programme de recherche sur les tumeurs cérébrales primaires et les métastases, en raison du pronostic généralement mauvais pour les patientes et patients atteints de ces tumeurs. Plusieurs essais cliniques illustrent le potentiel translationnel élevé de ses travaux.
L’identification des mécanismes moléculaires qui contrôlent l’éducation des macrophages favorables aux tumeurs est la principale découverte de son groupe de recherche. La rééducation de ces cellules pourrait représenter une approche thérapeutique efficace. Le groupe a en outre identifié des mécanismes clés qui permettent au microenvironnement de la tumeur de réguler la réaction aux interventions thérapeutiques. Dans le cadre d’une étude très novatrice, il a publié récemment une carte détaillée du paysage immunocellulaire des tumeurs cérébrales primaires et métastasées.

Le Prix Robert Bing
Tous les deux ans, l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM) met au concours le Prix issu d’un legs du neurologue bâlois Robert Bing (1878 – 1956). Conformément aux dispositions testamentaires du donateur, le Prix est décerné à des chercheuses et chercheurs qui, en tant qu’auteur·e·s de travaux exceptionnels, contribuent à améliorer le diagnostic, le traitement et la guérison des maladies du système nerveux.

 

 Dernière mise à jour le 18/02/2021 à 10:10