Le CHUV inaugure trois centres interdisciplinaires d’oncologie

Publié par Mathys Emilie le 14.06.2022
Le CHUV ouvre trois nouveaux Centres interdisciplinaires d’oncologie (cerveau et moelle épinière ; foie-pancréas ; tumeurs ORL et cervico-faciales), renforçant ainsi sa stratégie pour mieux lutter contre toutes les formes de cancer.

Pionnier avec l’ouverture, en 2009, d’un Centre interdisciplinaire d’oncologie (CIO) du sein, puis de la prostate et des tumeurs thoraciques (2015), des sarcomes (2016), des tumeurs gynécologiques (2017) et des tumeurs neuroendocrines (2019), le CHUV présente trois nouveaux centres dédiés à des types spécifiques de cancer : le CIO des tumeurs ORL et cervico-faciales ; le CIO des tumeurs foie-pancréas ; et le CIO du cerveau et de la moelle épinière. Cette stratégie confirme le rôle du CHUV comme hôpital spécialisé dans la prise en charge globale des traitements du cancer.

Centre des tumeurs ORL et cervico-faciales

Le Centre des tumeurs ORL et cervico-faciales est spécialisé dans la prise en charge des tumeurs pouvant se situer dans la cavité buccale, le pharynx, le larynx, les glandes salivaires ainsi que la glande thyroïde et parathyroïde. Placé sous la responsabilité médicale du Pr Christian Simon, chef du Service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, le Centre des tumeurs ORL et cervico-faciales se distingue en 2022 par la découverte d’une nouvelle technique de chirurgie à l’aide de la plateforme robotique du CHUV. Le Pr Simon et son équipe sont en effet parvenus à développer une procédure chirurgicale qui préserve la capacité de parole et de déglutition des patients. C’est un centre d’une importance majeure : sur les quelque 1400 cancers des voies respiratoires et de la partie supérieure de l’appareil digestif que l’on compte chaque année en Suisse, le CHUV traite entre 15 et 20% des cas.

Centre des tumeurs foie-pancréas

Placé sous la responsabilité médicale de la Dre Emilie Uldry et du Dr Emmanuel Melloul, privat-docents, tous deux spécialistes de la chirurgie hépatobiliaire et pancréatique, le Centre des tumeurs foie-pancréas est spécialisé dans la prise en charge des cancers affectant les voies biliaires ainsi que les organes du foie et du pancréas. Avec une série de gestes chirurgicaux reconnus en tant que « médecine hautement spécialisée » (MHS), le centre interdisciplinaire investira la plateforme robotique du CHUV afin d’améliorer le soin aux patients. L’exemple du vaccin personnalisé contre le cancer du pancréas, actuellement sujet d’une étude clinique de phase I, illustre aussi le potentiel du centre en traitements interdisciplinaires innovants.

Centre des tumeurs du cerveau et de la moelle épinière

Le Centre des tumeurs du cerveau et de la moelle épinière réunit depuis un an une équipe de spécialistes de renommée internationale placée sous la responsabilité médicale du Dr Andreas Hottinger, privat-docent et médecin chef de l’Unité de neuro-oncologie. Le centre traite les tumeurs du cerveau et de la moelle épinière – dont les gliomes, les méningiomes, les métastases cérébrales, les tumeurs de la base du crâne ainsi que les tumeurs du cerveau complexes et rares. Pionnier dans le développement et le traitement standard du glioblastome – l’une des tumeurs du cerveau les plus fréquentes et les plus agressives – le CHUV se positionne par la création de ce centre dédié comme un pôle de référence international dans la prise en charge de patient-e-s atteint-e-s de tumeurs du système nerveux ainsi que pour la formation post-graduée des médecins.

Des pôles d’expertise consolidés assurant une meilleure coordination

Face à l’évolution rapide des connaissances et des développements propres à chaque type de traitement, le partage de compétences est devenu indispensable à la bonne prise en charge des pathologies oncologiques. Cette interdisciplinarité permet de définir une stratégie thérapeutique personnalisée à chaque patient-e. Conçus comme des pôles d’expertise et de soins coordonnés, les Centres interdisciplinaires en oncologie du CHUV offrent aux patient-e-s une prise en charge adaptée à chaque type de cancer.

Pour le Pr Philippe Eckert, directeur général du CHUV, « l’expérience accumulée avec les premiers Centres interdisciplinaires d’oncologie lancés depuis dix ans permet au CHUV de poursuivre résolument le développement de cette approche. Celle-ci met les spécialistes les plus pointus, les thérapies les plus adéquates et les technologies les plus innovantes au service de la patientèle, avec des ressources et des compétences que seul un hôpital universitaire peut offrir. »

Ces équipes multidisciplinaires, travaillant avec le soutien d’une équipe de coordination, œuvrent ensemble à l’atteinte d’objectifs précis : assurer des soins de qualité et une offre de soutiens intégrés ; garantir l’interdisciplinarité des consultations ; développer la formation ainsi que la recherche clinique et son application.

« Les bénéfices de ces Centres interdisciplinaires pour les patient-e-s sont nombreux et significatifs, ajoute la Pre Solange Peters, Cheffe du service d’Oncologie médicale UNIL CHUV. Toute la chaîne des spécialités les plus pointues et le plus haut degré de compétences sont à leur disposition, de la prise en charge au suivi, en passant par le diagnostic, les opérations, les traitements personnalisés et les soins, sur un seul lieu. Chaque patient rencontrera les meilleurs spécialistes de chaque discipline, pour chaque maladie. C’est un progrès très net dans le combat contre le cancer. »

La création de centres interdisciplinaires de prise en charge s’appuie sur les recommandations internationales en matière de bonnes pratiques cliniques. Les CIO du CHUV s’appuient ainsi sur une large palette de critères destinés à assurer l’efficacité et la qualité des soins.

Le Pr George Coukos, Chef du Département d’oncologie UNIL CHUV, conclut : « L’adjonction de trois nouveaux Centres interdisciplinaires d’oncologie démontre l’effort considérable déployé pour combattre toutes les formes de cancer, de manière globale. Adossé à l’Institut Ludwig Lausanne et à l’Université de Lausanne, le CHUV réaffirme son rôle stratégique dans les domaines de la recherche et du traitement clinique du cancer. »

Le sujet dans les médias

 Dernière mise à jour le 23/06/2022 à 18:10