L’examen fédéral en médecine 2020 marqué par la crise du COVID-19

Publié par Billotte Francine le 10.09.2020
Les examens QCM fédéraux ont eu lieu les 1er et 3 septembre dernier sur le site de Dorigny. Pas d'ECOS fédéral pour les finalistes de cette année 2020, mais une validation pratique réalisée sur le terrain.

Largement impliqué·e·s dans la réponse sanitaire à la pandémie de mars à mai, les étudiant·e·s finalistes de médecine ont pu bénéficier d’un mois supplémentaire pour se préparer à leur examen QCM fédéral qui s’est déroulé les 1er et 3 septembre derniers sur le site de Dorigny. Aux côtés des 56 candidat·e·s MEBEKO titulaires d’un diplôme hors UE, les 214 finalistes UNIL ont affronté les 2x150 questions à choix multiples de l’examen fédéral. Une première étape vers le Diplôme de médecin.

L’examen fédéral est le passage obligé pour les étudiant·e·s en médecine qui ont terminé leur Master et pour les médecins souhaitant pratiquer en Suisse avec un diplôme acquis en dehors de l’Union européenne. Cet examen se compose depuis 2011 d’une partie théorique (le test QCM) et d’une partie pratique de type ECOS (examen clinique objectif structuré) où les candidat·e·s examinent des patient·e·s simulé·e·s sous l’œil d’experts.

Mais en cette année 2020, le virus couronné bouscule les règles ! Au sortir de la première vague et face à l’incertitude sanitaire, le Conseil fédéral a édicté à fin mai une nouvelle ordonnance stipulant que l’examen pratique 2020 était annulé et que seul l’examen théorique était maintenu. Le Conseil fédéral n’a cependant pas souhaité un diplôme au rabais, sans évaluation des compétences cliniques des futurs médecins : une validation clinique sur la base d’une évaluation de six semaines d’activité clinique est ainsi exigée.

Dans ce contexte particulier, l’ordonnance fédérale établit en même temps et de façon exceptionnelle que la réussite de l’examen QCM 2020, dont les résultats sont attendus pour octobre, légitime l’inscription provisoire au Registre des professions médicales. Cette mesure permet aux futur·e·s diplômé·e·s d’exercer en tant que médecins-assistants dès le 1er novembre. La validation clinique demandée pourra ainsi s’accomplir, par exemple, dans le cadre de l’activité  habituelle des médecins-assistants. En conséquence, les Diplômes fédéraux des finalistes 2020 seront égrenés au rythme des validations pratiques réalisées par les candidat·e·s sur le terrain, avec la date butoir du 31 octobre 2021.

>> Plus d’informations sur la validation pratique sur le site de l’OFSP

 Dernière mise à jour le 26/10/2020 à 18:10