Transplantation pulmonaire

Dans le cadre du programme Lausanne-Genève de transplantation pulmonaire, trois axes de recherche spécifiques sont actifs au sein de notre unité:

  • La dysfonction chronique du greffon pulmonaire

    La dysfonction chronique du greffon pulmonaire caractérise une fibrose des voies aériennes et/ou du parenchyme pulmonaire, dont les facteurs favorisants peuvent être d’origine allo-immune ou non immune. Un intérêt tout particulier concerne les cellules mésenchymateuses stromales obtenues à partir du liquide de lavage broncho-alvéolaire et qui pourraient jouer un rôle modulateur dans la tolérance ou le rejet chronique d’un poumon greffé. (Investigateur principal: Pr J.-D. Aubert)

  • La prévalence et l’impact des virus respiratoires chez les transplantés pulmonaires

    Nous avons pu montrer que les infections par les virus respiratoires étaient fréquentes chez ces patient-e-s, qui pouvaient occasionnellement devenir des porteurs-euses chroniques. Un lien potentiel avec la dysfonction chronique du greffon est en cours d’analyse. (Investigateur principal: Pr L. Kaiser, Hôpitaux universitaires de Genève - HUG)

  • La phase précoce de la transplantation pulmonaire et des phénomènes de lésions de type ischémie-reperfusion

    Un modèle murin a été établi par l’équipe du Service de chirurgie thoracique et vasculaire (Dr T. Krueger) qui permet d’étudier tant les facteurs favorisants que protecteurs de cette complication. Une application aux poumons humains par la technique de reperfusion ex vivo est prévue dans un proche avenir.

Responsable

Pr John-David AUBERT, MD, Prof. associé, 1957

Après ses études de médecine achevées en 1981 à l'Université de Lausanne (UNIL), John-David Aubert se spécialise en pneumologie, d'abord au CHUV, puis en tant que chercheur post-doctorant au Laboratoire de recherche pulmonaire de l'Hôpital St-Paul, à Vancouver (Pr JC Hogg).

De retour à Lausanne, il obtient son FMH de spécialiste en médecine interne et maladies respiratoires en 1994.

Médecin associé dès 1999, il devient médecin adjoint du Service de pneumologie du CHUV en 2002, ainsi que du Centre de transplantation d'organes en 2004. Il est responsable de l’Unité de transplantation pulmonaire dans le cadre du Centre universitaire romand de transplantation.

Sélection de publications

 Dernière mise à jour le 07/05/2018 à 13:17