Le Centre du jeu excessif édite un nouvel ouvrage

Actualité du 17.12.2019 

Cet ouvrage collectif pose les jalons d’une politique des jeux d’argent fondée sur l’interdisciplinarité et les droits humains.

Le Centre du jeu excessif (CHUV) et la National Problem Gambling Clinic de Londres coéditent «Harm Reduction for Gambling : A Public Health Approach». Synthèse des connaissances et enjeux actuels, cet ouvrage collectif pose les jalons d’une politique des jeux d’argent fondée sur l’interdisciplinarité et les droits humains.

Rassemblant les travaux d'experts internationaux, il donne une vue d'ensemble du domaine, soulignant la nécessité d'un cadre coordonné de mesures de prévention et de réduction des risques pour remplacer les mesures actuelles de "protection des acteurs". Les chapitres commencent par explorer l'impact du jeu excessif, en examinant ses effets à plusieurs niveaux, allant de l'individu à la famille et à la société. Ensuite, un aperçu des modèles de prévention et de réduction des méfaits est présenté, ce qui permet au lecteur de mieux comprendre ce qu'implique une approche de santé publique en matière de jeu. Les chapitres suivants se concentrent sur les défis potentiels du suivi et de l'évaluation, invitant le lecteur à envisager les obstacles éventuels à la mise en œuvre et les moyens de les surmonter. Le livre se termine par des recommandations sur la façon d'adopter une approche de réduction des méfaits, d'un point de vue politique et des droits de la personne.
Ce travail donne un rare aperçu des enjeux actuels lorsqu'on envisage la mise en œuvre d'une stratégie de réduction des méfaits pour le jeu. Des travaux récents réalisés par des professionnels clés sont présentés afin d'encourager de nouveaux développements dans ce domaine en constante évolution. Ces questions seront pertinentes pour tous ceux qui s'intéressent au jeu problématique, qu'il s'agisse des cliniciens, des étudiants, des professionnels de la santé ou des politiciens.

Commander le livre

 

 Dernière mise à jour le 18/02/2020 à 11:01