Traitement des malformations vasculaires

De quoi s'agit-il?

Les examens radiologiques ont démontré que vous êtes porteur d’une malformation vasculaire cérébrale (maladie congénitale) ou d’une malformation vasculaire de la dure-mère (maladie acquise). Ces malformations se manifestent par divers symptômes, dont l’hémorragie et l’épilepsie. Certaines malformations nécessitent un traitement pour éviter une hémorragie ou une récidive d’hémorragie. Vous êtes dans cette situation. Une information vous est fournie ci-après sur le déroulement du traitement endovasculaire qui vous est proposé et de ses suites, que nous vous remercions de lire attentivement.

Comment se déroule l'examen ?

ll y a trois façons de traiter ces malformations :

  1. La neurochirurgie: ouverture de la boîte crânienne et extirpation chirurgicale des vaisseaux anormaux.
     
  2. L’embolisation. On aborde la malformation par des cathéters spéciaux en suivant le trajet de vos artères sous repérage radioscopique. Le cathéter est introduit le plus souvent dans votre artère fémorale au pli de l’aine. Une substance polymérisante est injectée dans les vaisseaux anormaux pour les boucher définitivement. Il n’y a pas de craniotomie (ouverture chirurgicale de la boite crânienne).
     
  3. La radiochirurgie. Il s’agit de l'application externe d’une dose unique et élevée de rayons à haute énergie, focalisés avec une grande précision. L’effet n’est pas immédiat: les vaisseaux sont bouchés après deux ans dans 85% des cas. Dans l’intervalle, vous n’êtes pas protégé(e) d’une éventuelle hémorragie.

Les techniques 1) et 2) sont réalisées sous anesthésie générale. La technique 3) est appliquée sous anesthésie locale.

Quels sont les risques ?

La radiochirurgie produit dans 10% des cas environ une radionécrose, c’est-à-dire une destruction localisée de tissu cérébral sain, qui peut parfois entraîner des troubles neurologiques.

Les types de traitement sont parfois combinés. Actuellement, l’embolisation et la radiochirurgie sont les traitements les plus souvent proposés.

Des informations détaillées vous seront fournies lors de la consultation préopératoire..

Après l'examen ?

Après l’intervention, vous passerez la première nuit aux Soins Continus.

L’hospitalisation dure environ une semaine, suivie d’une convalescence de 2-3 semaines. En cas de complication, vous pourrez séjourner aux Soins Intensifs et l’hospitalisation sera plus longue.

 Dernière mise à jour le 26/02/2018 à 19:39