Ultrason et biomarqueur pour guider les antibiothérapies aux urgences

Publié par Kittel Amelie le 15.07.2021
Un projet va évaluer l’impact d’une nouvelle stratégie diagnostique sur les prescriptions d’antibiotiques et l’évolution clinique des patients consultant les urgences avec une infection respiratoire basse. Cette étude est soutenue par le FNS.

Les infections respiratoires basses sont une des raisons les plus fréquentes de consultation dans les services d’urgences. Elles sont aussi la cause principale de prescription inappropriée d’antibiotiques. En effet, beaucoup d’infections respiratoires sont d’origine virale et ne requièrent qu’un traitement symptomatique. Les outils diagnostiques actuels sont peu performants pour différencier les infections virales et bactériennes. Dans le doute, les cliniciens ont tendance à prescrire des antibiotiques, par crainte de laisser une pneumonie bactérienne non traitée évoluer défavorablement.

Le projet de la Dre Noémie Boillat-Blanco du Service des maladies infectieuses et du Pr Olivier Hugli du Service des urgences vise à réduire cette administration large d’antibiotiques grâce à une nouvelle stratégie diagnostique permettant de mieux identifier les patients avec une pneumonie bactérienne. Cette stratégie repose sur l’utilisation séquentielle d’un score clinique, de l’ultrason pulmonaire et finalement d’un biomarqueur, la procalcitonine. La combinaison de ces différents tests propose une approche bayésienne qui réduit l’incertitude diagnostique et a l’objectif d’améliorer la prise en charge des patient-e-s.

Les patient-e-s seront inclu-e-s dans 9 centres d’urgence en Suisse. Le taux de prescription d’antibiotiques et le risque de mauvaise évolution clinique seront comparé entre les patients pris en charge selon cette nouvelle démarche diagnostique et ceux pris en charge de manière habituelle.

Ce projet est mené en collaboration avec le Service de radiodiagnostic et de radiologie interventionnelle du CHUV (Pr JY Meuwly), l’Hôpital Cantonal de St-Gall (Dr W Albrich) et l’Hôpital Universitaire de Bâle (Pr R Bingisser).

Nom complet du projet : Procalcitonin and Lung UltraSonography based antibiotherapy in patients with Lower rESpiratory tract infection in Swiss Emergency Departments: stepped-wedge cluster-randomized trial

The PLUS-IS-LESS study

Etude financée par le Fonds National Suisse, via l’outil « Investigator Initiated Clinical Trials ».

 Dernière mise à jour le 22/07/2021 à 12:10