Chantier de l’Hôpital des enfants : point de situation

Publié par Isler Joelle le 19.11.2019
A bientôt mi-parcours des travaux d’excavation, la compréhension témoignée par les patient-e-s comme par les soignant-e-s est remarquable. La Direction générale du CHUV les en remercie.

Les chiffres donnent le vertige : 450 pieux (40 de fondation, 200 sécants et 210 de parois), 170 tonnes d’étayages et de longrines, 860 tirants, 95'000 mètres cubes de terrassement, dont un tiers en rocher, ce sont là les travaux spéciaux nécessaires pour «préparer» le terrain à l’édification de l’Hôpital des enfants. Débutée l’été dernier, cette phase va se prolonger jusqu’en juin prochain où le fond de creuse sera atteint. Les forages situés aux abords de la Maternité sont, quant à eux, achevés.

La mi-temps de cette étape, qui reste bruyante même si toutes les atténuations acoustiques possibles ont été mises en œuvre, est bientôt atteinte. Et c’est sans faire de bruit qu’elle se déroule tant la compréhension de la part des patients et des collaborateurs de l’institution semble vive. Toutes et tous composent avec les perturbations sonores, durant leur séjour comme dans l’exercice de leurs missions professionnelles. Certains services critiques ont été relocalisés, des horaires adaptés, mais la plupart des activités hospitalières cohabitent avec ce chantier d’envergure.

Une passerelle a été montée le long de la rue du Bugnon et sur une partie de l’esplanade du bâtiment hospitalier principal pour protéger les piétons et les séparer des flux de circulation, dont ceux des véhicules de chantier. Une information particulière – sous la forme d’une petite boîte contenant des écouteurs et un anti-stress en mousse – est offerte aux patientes de la Maternité pour présenter les grandes étapes du chantier. Une page dédiée sur le site internet de l’institution montre les travaux en direct et les perturbations qu’ils causent. Ces différentes mesures ne font sens que si elles recueillent l’adhésion des usagères et usagers du CHUV. Or la compréhension témoignée depuis l’été dernier est significative. C’est pourquoi la Direction générale du CHUV tient ici à remercier chaleureusement patient-e-s et soignant-e-s pour leur patience, ainsi que les équipes qui veillent à atténuer les perturbations.

 Dernière mise à jour le 06/12/2019 à 08:10