Premières opérations électives au bloc opératoire rénové

Publié par Gertsch Sophie le 18.11.2022
Le bloc opératoire rénové et sa salle hybride ont rouvert lundi. Les services de chirurgie cardiaque, chirurgie vasculaire et thoracique, chirurgie pédiatrique, neurochirurgie et de chirurgie spinale ont repris les premières opérations électives.

La semaine du 14 au 19 novembre a marqué une seconde étape importante de la nouvelle vie du Bloc opératoire principal rénové (BOR) du CHUV.

Six services, qui avaient élu « domicile au bloc opératoire provisoire (BOP), ont pu réaliser leurs premières opérations électives depuis lundi sur le site rénové. Une reprise progressive avec une trentaine de patients traités lundi pour l’ensemble de l’activité contre 55 habituellement. « La cadence augmente chaque jour jusqu’à la semaine prochaine, qui marque la 3e phase de développement avec 16 salles actives et la reprise complète des activités » a précisé Caroline Delgrange, cheffe du bloc opératoire. « La participation et l’investissement de toutes les équipes pluridisciplinaires du bloc et des services supports ont contribué à l’exploitation d’une structure de très haute technicité, adaptée aux utilisateurs. L’optimisation des espaces offre un environnement de travail productif, assurant un niveau de qualité et de sécurité optimal dans la prise en charge de nos patients », a-t-elle ajouté.

Des équipes plus que satisfaites

Les locaux rénovés et le dispositif technologique dernier cri a en effet ravi les anesthésistes, perfusionnistes, équipes de soins et de salle ainsi que, bien-sûr les chirurgiens. Parmi ces derniers, le Dr Sébastien Déglise, chef du Service de chirurgie vasculaire opérait en salle hybride mardi tandis que jeudi, le Pr Matthias Kirsch, chef du Service de chirurgie cardiaque et ses équipes réalisaient leurs premières opérations électives.

Tous deux s’accordent à dire que ces rénovations et les améliorations technologiques apportent un réel bénéfice au patient en premier lieu tout en proposant un formidable outil de travail. « L’environnement de travail, plus spacieux, et le dispositif technologique permettent davantage de fluidité dans nos mouvements et notre organisation. C’est un très bel outil, probablement le plus performant de Suisse, qui nous permet une prise en charge optimale de nos patients. Plus de sécurité, un gain de temps également dans l’organisation de nos plateaux techniques, sont autant de bénéfices pour tous », a expliqué avec satisfaction le Pr Matthias Kirsch.

Opérations complexes

Un point de vue que corrobore le Dr Sébastien Déglise, dont la spécialité, la chirurgie vasculaire, bénéficie en particulier de la salle dite hybride. « Les opérations vasculaires tendent de plus en plus à privilégier une approche minimalement invasive, et cette salle est à la pointe pour cela. Elle permet d’avoir recours à la fois à des interventions endovasculaires qui nécessitent une imagerie moderne, et à la fois de pouvoir recourir à une chirurgie ouverte sans avoir à déplacer le patient ». L’imagerie et les outils informatiques associés sont un point central d’amélioration pour des prises en charges de plus en plus complexes. Ces nouvelles ressources complètent à la mise en service du fameux robot Da-Vinci, inauguré en début d’année.

« La technologie d’imagerie de cette salle, qui permet plus de précision, moins d’irradiation pour « voir » l’avancée des dispositifs chirurgicaux pour traiter les artères, ouvre la porte à des prises en charge que nous pratiquions exceptionnellement notamment dans la zone de la crosse aortique proche de la sortie du cœur. On peut affirmer qu’avec une telle salle, le CHUV est en capacité désormais de réaliser les procédures vasculaires les plus complexes de Suisse », a précisé le chirurgien vasculaire.

Le BOP change de nom

Si le retour à une exploitation normale et complète aura lieu la semaine prochaine, avec 16 salles actives au BOR, le bloc opératoire provisoire ne sera pas en reste :  il change de nom pour devenir le Bloc opératoire complémentaire (BOC), organisé non plus sur deux, mais sur un seul étage, au 6e, en conservant l'activité opératoire dédiée à la chirurgie viscérale, urologique, ORL et la chirurgie plastique.

 

Crédit photo: Salle hybride avec Dr Sébastien Déglise - Heïdi Diaz 

Crédit photo: Opération avec Pr Matthias Kirsch - Gilles Weber

 

 Dernière mise à jour le 01/12/2022 à 14:10