Cancer du testicule

L’appareil reproducteur masculin comporte deux testicules, des organes de forme ovoïde qui sont logés sous le pénis, dans un sac de peau flasque appelé «scrotum». Les testicules produisent les spermatozoïdes et sécrètent l'hormone de la testostérone.

Le cancer testiculaire est la tumeur maligne la plus fréquente chez l’homme jeune. Il touche principalement deux tranches d’âge: entre 25 et 35 ans et entre 40 et 50 ans. Le premier symptôme est en général un agrandissement ou un durcissement du testicule que le patient palpe lui-même. Des douleurs sont rarement ressenties (dans 10 à 20% des cas seulement).

Les facteurs de risque comprennent la cryptorchidie (non descente d'un testicule), une tumeur similaire chez un parent - le frère ou le père -, l'infertilité ou l'atrophie testiculaire (taille réduite de la testicule).

Le diagnostic

Le diagnostic se fait par un examen clinique (visuel et par la palpation) ainsi que par échographie (ultrason). Nous effectuons également une prise de sang qui permet de mesurer le taux de certains marqueurs tumoraux. Ceux-ci pourront aider à déterminer la prise en charge optimale. Le bilan d’imagerie est complété par un CT-scan du thorax et de l’abdomen afin d’évaluer une éventuelle dissémination de la maladie dans des ganglions ou d’autres organes (métastases).

Le traitement

Le traitement consiste en l’ablation du testicule concerné. Une chimiothérapie et/ou une radiothérapie pourront ensuite être proposées en fonction du type de tumeur et de la présence de métastases.

Des contrôles par CT-scan du thorax et de l’abdomen ainsi que des échographies du testicule controlatéral sont ensuite régulièrement effectués pendant plusieurs années.

Contact

Vous pouvez contacter la Consultation générale en urologie pour tout renseignement ou un rendez-vous:
Tél. +41 21 314 3015
 Dernière mise à jour le 06/02/2018 à 12:01