Actualité sur la recherche

Published by Jovanovic Milica on 26.02.2020
Vous trouverez ci-joint les articles récemment publiés par vos collègues.

Actualité sur la recherche

Les cellules souches/stromales mésenchymateuses (CSM) sont une population cellulaire capable d’agir sur la réparation et la régénération tissulaires par différents mécanismes allant du remplacement cellulaire à la modulation des réponses immunitaires et inflammatoires. Ces cellules sont essentiellement isolées à partir de la moelle osseuse ou du tissu adipeux mais elles sont présentes dans la plupart des tissus adultes, dont les poumons.

Depuis une vingtaine d’années, les CSM sont utilisées dans divers essais cliniques, en particulier en transplantation et dans les pathologies dysimmunitaires, en raison de leur fonction modulatrice de la réponse immunitaire. Elles sont également testées dans l’infarctus du myocarde, l’AVC ou la fibrose pulmonaire, en raison de leur rôle dans la régénération tissulaire et le contrôle de l’inflammation. Leur utilisation en oncologie est plus controversée, car en contact avec le microenvironnement tumoral, elles développent des caractéristiques pro-tumorales, favorisant l’inflammation chronique et diminuant la réponse immunitaire. Les propriétés de ces cellules sont liées à la sécrétion de multiples facteurs, dont l’interleukine 6 et le TGF-b. Elles produisent aussi des microvésicules, les exosomes, qui peuvent assurer les mêmes fonctions que leur cellule parentale et libérer des cytokines, enzymes, facteurs de croissance ou ARN messagers.

Nahal Mansouri, actuellement cheffe de clinique en pneumologie au CHUV et chercheuse à l’EPFL, a publié récemment le résultat de ses recherches sur le potentiel thérapeutique de ces cellules, et en particulier de leurs exosomes dans la fibrose pulmonaire idiopathique. Ses résultats montrent que dans un modèle murin, l’injection d’exosomes de CSM est capable de diminuer l’inflammation pulmonaire, en partie grâce à un changement des populations immunitaires.

“Mesenchymal stromal cell exosomes prevent and revert experimental pulmonary fibrosis through modulation of monocyte phenotypes” Nahal Mansouri et al., JCI Insight. 2019

https://doi.org/10.1172/jci.insight.128060

Sabine Galland, médecin-assistante au sein du DMI, et chercheuse en oncologie pulmonaire, dans le service de pathologie expérimentale du CHUV, a également publié ce mois une revue sur le rôle complexe des CSM dans le microenvironnement tumoral. Ce travail s’inscrit dans son projet de recherche sur le rôle des CSM dans l’inflammation et la régulation immunitaire dans les cancers pulmonaires.

“Mesenchymal stromal cells in cancer: A review of their immunomodulatory functions and dual effects on tumor progression” Sabine Galland and Ivan Stamenkovic. Journal of Pathology. 2019

https://doi.org/10.1002/path.5357

 Dernière mise à jour le 23/03/2020 à 18:10