Signes et symptômes

Les premiers signes et symptômes de l’insuffisance rénale chronique peuvent apparaître à partir d’un taux de filtration glomérulaire (mesure de filtration des reins) inférieur à 60 ml/min. Parmi ceux-ci, on peut mentionner:

  • Une hypertension artérielle, avec des valeurs souvent supérieures à 140/90 mmHg, qui peut parfois se manifester par des maux de tête ou des vertiges;
  • Une anémie qui se traduit par une tendance à la fatigue et un "souffle court" lors des efforts;
  • Des troubles osseux, avec des os qui ont tendance à se fragiliser;
  • Une rétention de sel pouvant conduire à des œdèmes, ainsi qu’une rétention de potassium pouvant être à l’origine de troubles du rythme cardiaque;
  • Aux stades plus avancés, les patient-e-s présentent souvent des troubles digestifs (nausées, vomissements), une perte de poids, des démangeaisons.

A la différence d’autres maladies, l’insuffisance rénale peut évoluer de manière silencieuse jusqu’à un stade très avancé.

En effet, l’hypertension artérielle est souvent la première manifestation clinique que l'on peut observer, mais on sait qu’elle est elle-même silencieuse. D’autre part, les symptômes cliniques précoces (fatigue, baisse de l’appétit, essoufflement, etc.), quand ils sont présents, sont peu spécifiques et peuvent être attribués à d’autres causes.

Les reins peuvent ainsi perdre plus de 80 à 90% de leur fonction avant d’entraîner une baisse de la production d’urine et/ou des symptômes. Lorsqu’on arrive à ce stade, le recours à une thérapie de substitution (dialyse - hémodialyse, dialyse péritonéale -, transplantation) est souvent nécessaire dans un délai court et les chances de récupération sont alors très faibles.

Pronostic et suivi Traitements de substitution

 

 Dernière mise à jour le 10/04/2018 à 15:40