Cytopathologie

Comme l’histopathologie, le rôle de la cytopathologie est de diagnostiquer des maladies sur la base de matériel prélevé sur des patient-e-s. Une fraction importante de ce travail est dévolue à l’examen de frottis gynécologiques dans le cadre du programme de dépistage des lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus. Différents types d’examens sont effectués: la cytoponction à l’aiguille fine de différents organes et l’évaluation rapide (ROSE) en cas de lésions pulmonaires (EBUS) ou pancréatiques (EUS).

Les prélèvements effectués ont l’avantage d’être minimalement invasifs, ne produisant que peu ou pas d’effets secondaires chez le ou la patient-e. Le résultat de leur analyse peut être déterminant pour savoir si une lésion nécessite d’avantages d’investigations, et éventuellement une prise en charge médicale ou chirurgicale.

Des analyses complémentaires peuvent être effectués sur du matériel de cytologie, pour mieux définir le diagnostic des lésions. Ce sont la lacytométrie de flux, l’immunocytochimie et la biologie moléculaire.

Laboratoire de cytopathologie

L’examen cytologique est l’analyse de cellules spontanément desquamées ou prélevées par abrasion ou par aspiration à l’aiguille fine.

Complément de l’histologie, la cytologie connaît une progression constante. Ses avantages sont:

  • examens peu traumatisants
  • complications exceptionnelles
  • techniques standards simples, peu coûteuses, mises en œuvre rapidement
  • prélèvements le plus souvent sans anesthésie, en ambulatoire
  • délai court entre le prélèvement et le diagnostic
  • examens extemporanés possibles (FNA/ROSE en radiologie, ORL, gastro-entérologie, pneumologie)
  • techniques complémentaires possibles pour étayer le diagnostic (immunomarquages, biologie moléculaire, microscopie électronique, etc).

La méthode demande de la rigueur et des compétences régulièrement mises à jour, ainsi que des qualités morales et professionnelles pour garantir la qualité du travail.

Nos services

Cytologie gynécologique

(en phase liquide ThinPrep ou frottis conventionnels)

  • préparation et interprétation
  • typisation HPV en partenariat avec le Laboratoire de virologie du CHUV

Cytologie non-gynécologique

  • cytologie urinaire
  • cytologie bronchique
  • cytoponctions à l’aiguille fine (thyroïde, seins, ganglions, etc.)
  • cytologie des liquides d’épanchements (+ pH, hématocrite, numération et répartition cellulaires)
  • cytologie du LCR (+ numération et répartition cellulaires)
  • cytologie articulaire (+ numération et répartition cellulaires, recherche de cristaux)
  • cytologie du lavage broncho-alvéolaire (+ numération et répartition cellulaires, score de Golde, macrophages spumeux, colorations standards et spéciales)

Préparation rapide / lecture et pré-diagnostic immédiats sur site

(ROSE «Rapid On Site Evaluation») sur demande et en association avec les pneumologues, les gastro-entérologues et les ORL du CHUV.

En savoir plus

La cytopathologie clinique est située les locaux de l’Institut universitaire de pathologie.

Elle est composée de laborantines spécialisées dans ce domaine, ainsi que d’un cytopathologue chef, le Pr M. Bongiovanni.

 Nous contacter

Responsables

Responsable médical:
Pr M. Bongiovanni
Médecin chef
Professeur associé
 Dernière mise à jour le 17/05/2018 à 07:47