ADIA: Alzheimer’s disease-specific intervention of advance care planning

Investigateur principal: Prof. Ralf Jox
Chargées de recherche: Dre Anca Sterie et Dre Francesca Bosisio
Co-investigatrice: Dre Eve Rubli Truchard

Durée: 2016-2019
Financement: Académie suisse des sciences médicales

Contexte

La maladie d’Alzheimer et les autres types de démence peuvent diminuer la capacité de décision des personnes qui en souffrent. Il est donc particulièrement important pour les personnes atteintes de réfléchir à l’avance sur leurs préférences de soins et d’en parler avec leurs proches.

Objectif

Ce projet cherche à explorer la faisabilité du projet de soins anticipé chez des patients avec des troubles cognitifs qui conservent leur capacité de discernement indiquant une démence du type d’Alzheimer ou un autre type de démence débutante. Il vise ainsi à favoriser leurs réflexions sur leurs préférences de soins et à faciliter la rédaction de directives anticipées.

Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et leurs proches bénéficient de 2-3 rencontres avec une conseillère spécialisée qui aborde les problèmes de santé les plus courants lors de maladies neurocognitives. C’est l’opportunité de discuter des valeurs et des préférences du patient en matière de soins. Ainsi il pourra en parler avec ses proches, médecins et soignants, et anticiper ses choix et déterminer qui pourrait le représenter s’il n’était plus à même de s’exprimer. Afin d’évaluer si cet accompagnement est approprié, une rencontre avec une chargée de recherche est prévue avant et après les conversations avec la conseillère spécialisée, pour savoir comment les participants ont vécu cette démarche. Organisées d’entente avec les participants, ces rencontres durent 45-60 minutes.

Etat actuel

La récolte des données se terminera au printemps 2020.

 Dernière mise à jour le 28/01/2020 à 15:17