Greffe rénale

En cas d'insuffisance rénale, une transplantation peut être recommandée pour remplacer le rein malade par un rein sain. La greffe rénale provient d'un donneur décédé ou vivant, de la même famille ou non.

La transplantation est effectuée notamment en collaboration entre les services d'angiologie, de chirurgie vasculaire, de néphrologie, de chirurgie viscérale et du Centre de transplantation d'organes (CTO).

Déroulement de la prise en charge en cas de greffe de rein

Voici les différentes étapes de la prise en charge des patient-e-s souffrant d’une insuffisance rénale et ayant la possibilité de se faire greffer un rein.

Etape 1: bilan pré-greffe

Les patient-e-s donneurs ou receveurs d’une greffe de rein effectuent un bilan pré-greffe, qui permet de s'assurer qu'ils ne présentent pas de contre-indication à l'intervention. Il est organisé par un-e infirmier-ère coordinateur-trice de transplantation du CTO ou par le ou la néphrologue.

Lors de ce bilan, un examen artériel et veineux est effectué par les angiologues pour mesurer le calibre des vaisseaux des receveurs et des donneurs.

Après le bilan, la situation des patient-e-s est discutée par l'équipe médicale et chirurgicale. Il est alors décidé si les patients receveurs peuvent être inscrit-e-s sur la liste d'attente nationale, gérée par Swisstransplant.

Etape 2: L’opération de greffe rénale

Une greffe rénale à donneur vivant nécessite deux interventions (chez le donneur et le receveur) se déroulant en parallèle le même jour. La greffe est aussi réalisable à partir du rein d’une personne décédée.

Chez le patient receveur, le rein est placé dans la fosse iliaque au bas de l’abdomen. Les chirurgiens connectent ensuite les vaisseaux sanguins principaux du rein greffé à la veine et à l’artère iliaques externes du patient. Ils reconnectent également l’uretère du rein greffé à sa vessie. L’opération de greffe rénale, qu’il s’agisse d’une greffe à partir d’un donneur vivant ou décédé, dure environ deux à trois heures.

Le ou la patient-e greffé-e rénal-e sera hospitalisé-e jusqu’à l’obtention d’un bon fonctionnement de sa greffe, en général durant 7 à 14 jours.

En savoir plus

 

 Dernière mise à jour le 08/05/2019 à 10:15