Histoire du consentement

Recherche sur la mise en place des modèles de consentement dans la recherche clinique et la pratique des soins dans le canton de Vaud et autres cantons, de la 2ème moitié du 20ème siècle à nos jours

Depuis quelques années émerge dans le débat public et politique, dans différents cantons suisses, la question du consentement éclairé. La « Simple question Philippe Vuillemin – Le consentement éclairé, un sujet d’actualité permanent (18_QUE_025) » en témoigne et évoque un contraste frappant entre les années 1950, où la question ne se posait même pas et l’an 2018, où « on vous assaille dès votre hospitalisation tout en vous faisant signer, très souvent, un consentement général pour maintenant et à venir, recherche comprise ».
La question se pose donc de l’évolution historique du concept de consentement, de ses modèles, dans la recherche clinique aussi bien que dans la pratique des soins, dans une époque marquée par une préoccupation majeure relativement aux droits fondamentaux des patients et au respect des valeurs et principes qui dictent tout acte médico-soignant.

Ce projet vise à apporter une réponse à cette question, en poursuivant une recherche historique associée à une critique des modèles actuellement utilisés ou envisagés.

Cette recherche poursuit deux objectifs :

- mieux comprendre les mécanismes nécessaires pour garantir la protection de personnes qui décident librement et de manière éclairée de participer à des études cliniques,

- procurer aux chercheurs des éléments leur permettant de mieux appréhender les aspects sensibles en lien avec l’étendue du consentement (spécifique ou général).

 

Renseignements

 Dernière mise à jour le 10/04/2019 à 08:06