Printemps de la Poésie - "Un jour, un poème"

Publié par Naito Emi le 22.03.2024
VU.CH, l’art à l’hôpital, en collaboration avec Poésie à l’Hôpital et la revue L’Ours Blanc (Éditions Héros-Limite), prend part au Printemps de la Poésie en distribuant des poèmes sur les plateaux-repas des patient·e·s hospitalisé·e·s.

Le Printemps de la Poésie

 

Le vent souffle si fort qu’il ne peut qu’être mauvais. Un vélomoteur à trois

roues descend la rue à contresens, je m’attends au pire. Il est parfois difficile

de distinguer un paresseux somnambule d’un travailleur endormi, me dis-je,

un standardiste de façade au bout du fil. Je suis fatiguée de vouloir déchiffrer

tous les signes – quelque chose va forcément arriver quelque part, les chances

sont minces que je sois là au bon moment pour m’en apercevoir. Comment

faire. J’ai un point sur le côté. Mon père est tombé de sa chaise. L’enfant

respire fort, mais irrégulièrement. Il parle. Son sommeil se mélange à une

autre vie. La chaise vide s’est multipliée, deux chaises obstruent désormais

l’entrée de l’appartement. Je n’y vois rien, la nuit insurmontable laisse des

hématomes sur mes tibias, les chaises sont en réalité trois et mon scepticisme

aussi autodidacte que vain. Pour chasser les bras qui m’en tombent je pense

à un hérisson qui fait sa toilette, à des pandas roux qui jouent dans la neige

ou à des bébés joufflus riant aux éclats. Vidéos à l’appui. Ça ne marche pas.

Et pourtant, il existe une montre qui sait tout faire.

 

JULIA SØRENSEN

 

 

Le Printemps de la poésie a pour vocation de célébrer la poésie sous toutes ses formes d’expression. Chaque année, à l’arrivée du printemps, des manifestations poétiques sont organisées à travers les villes afin de faire découvrir la poésie au plus large public.

 

Le projet « Poésie à l'hôpital » est un événement développé depuis 2015 sur l'initiative de Julie Delaloye, médecin et poète, qui a pour but de faire entrer la poésie dans les hôpitaux de Suisse romande.

 

L’Ours Blanc est une revue littéraire qui publie des textes brefs et singuliers, en leur consacrant un numéro entier. Cette volonté d’ouverture témoigne de l’envie d’aborder le champ littéraire comme un espace dont les limites n’ont rien de définitif ni de contraignant.

 Dernière mise à jour le 23/04/2024 à 16:10