Nutrition

La nutrition joue un rôle important pour la convalescence. Avant et après l’opération, plusieurs mesures sont à observer afin d’optimiser la récupération des patient-e-s.

Un jeûne strict n’est plus indiqué à la veille de l’opération. Au contraire, il est proposé aux patient-e-s de boire un liquide contenant plusieurs types de sucres jusqu'à deux heures avant l’intervention chirurgicale. Cette boisson permet de réduire le stress opératoire et donc de diminuer le risque de complications.

Avant l’opération

Les patient-e-s sont convoqué-e-s à l'hôpital la veille de l’opération, en général vers 14h30.

Sauf avis médical contraire, ils peuvent boire et manger comme d’habitude toute la journée. De plus, ils reçoivent durant la soirée quatre boissons sucrées et deux supplémentaires le matin même de l’opération, à boire au plus tard 2 heures avant l’intervention. Ils peuvent également ingérer des aliments solides jusqu’à 6 heures, et des boissons claires jusqu’à 2 heures, avant l’opération.

Selon le type d’intervention qui les concerne, les patient-e-s doivent boire des boissons spécifiques riches en protéines (immuno-nutrition) jusqu’à 3 fois par jour la semaine qui précède leur entrée à l'hôpital.

Pour les personnes qui fument plus de trois cigarettes par jour et/ou qui boivent plus de 5 dl d’alcool par jour, il est démontré que l’arrêt de ces consommations un mois avant l’opération améliore la récupération.

Après l’opération

Les patient-e-s sont amené-e-s à boire et à se réalimenter le plus tôt possible, selon leur envie. Les boissons sont donc encouragées dès 4 heures après l'intervention ainsi qu'un repas le soir. Pour couvrir les besoins nutritionnels, des aliments sous forme liquide, enrichis en protéines, leur sont également proposés. Ainsi les patient-e-s reprennent rapidement des forces et sont plus rapidement aptes à retourner à leur domicile.

A la maison

La nutrition reste importante à la maison, où les patient-e-s peuvent boire et manger selon leurs habitudes. Aucun aliment particulier n’est interdit. Mais il est normal que les patient-e-s aient moins d’appétit que d’ordinaire pendant un certain temps après leur chirurgie.

 Dernière mise à jour le 15/05/2018 à 20:16