Secteur Viscérale et urologie

Cheffe de secteur: Dre Catherine BLANC

 

Notre activité

La chirurgie viscérale est la chirurgie des organes intra-abdominaux comprenant

  • le foie
  • la vésicule biliaire
  • le pancréas
  • la rate
  • l’estomac
  • les reins et les glandes surrénales
  • et tout le tube digestif, de l’oesophage à l’anus.

Cette spécialité comprend également

  • la chirurgie de la paroi abdominale, par exemple pour les hernies ou les éventrations
  • la chirurgie de l’obésité
  • la chirurgie des glandes endocrines telles que la thyroïde et les parathyroïdes
  • et la chirurgie du cancer de la peau (mélanomes).

Les greffes rénales sont effectuées en partie par les chirurgiens viscéraux et un programme de greffe rénale à donneur vivant est en place depuis de nombreuses années, associant des néphrologues spécialistes de la greffe rénale, des chirurgiens, des anesthésistes et des infirmières coordinatrices.

L’urologie est la chirurgie

  • de la vessie et des reins
  • de la prostate
  • des organes génitaux externes masculins.

Le type de chirurgie urologique pratiquée dans ce secteur concerne essentiellement les interventions de la vessie, du rein et de la prostate par voie abdominale.

Notre équipe

L'équipe se compose de

  • un médecin cadre d’anesthésie
  • un à deux médecins chefs de clinique
  • deux à trois médecins assistants en formation, secondés par des infirmiers(ères) anesthésistes

Elle s’occupe des 2000-2500 patients opérés annuellement, dans les trois salles d’opération dédiées à ces deux spécialités chirurgicales.

Comment?

L’anesthésie pour toutes ces interventions chirurgicales est devenue hautement spécialisée, notamment en ce qui concerne

  • le foie
  • le pancréas
  • l’oesophage
  • le colon
  • la vessie
  • et les reins,

selon des bases scientifiques établies.

L’établissement de protocoles, en constante mise à jour, et la standardisation des procédures anesthésiques permettent une prise en charge de qualité afin d’assurer aux patients:

  • les meilleurs soins possibles
  • une réhabilitation post-opératoire rapide
  • et une durée de séjour hospitalier la plus courte possible.
 Dernière mise à jour le 17/04/2019 à 12:13