Pontage avec circulation extra-corporelle

L’intervention cardiaque de pontage coronaire est un traitement très efficace pour les patients souffrant d’une maladie coronarienne, et il prévient l'infarctus du myocarde. La maladie coronarienne est la conséquence d’un rétrécissement ou de l'obstruction des artères coronaires nourricières du coeur, causée par l'arthérosclérose. La progression de cette dernière provoque une diminution du calibre des vaisseaux sanguins qui va avoir, comme conséquence inévitable, une diminution du débit sanguin pouvant conduire à la mort du muscle cardiaque.

Le traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de la maladie coronarienne consiste à créer des pontages aorto-coronariens (des greffons constitués de morceaux d'autres vaisseaux) entre l’aorte ascendante et les artères coronaires. Ces derniers vont permettre de contourner la partie sténosée pour rétablir le débit sanguin. Le choix des greffons peut varier en fonction du ou de la patient-e. On peut les prélever dans les membres inférieurs, les bras ou parmi les artères mammaires

  • les artères mammaires sont des artères nourricières de la paroi thoracique, situées le long du sternum. Ondissèque l'artère mammaire dans la paroi du thorax, jusqu'à son origine sous la clavicule, puis on la dérive sur le coeur où elle sera suturée sur l'artère coronaire en question. L'artère mammaire interne gauche (AMIG) est très souvent utilisée pour créer un pontage sur la coronaire la plus importante, l’interventriculaire antérieure (IVA). L’artère mammaire interne droite (AMID) est utilisée pour des pontages sur les autres artères coronaires malades.·
  • l’artère radiale est l'une des deux artères de l'avant-bras. Elle peut être utilisée pour des pontages sur l’artère coronaire circonflexe (rarement sur la coronaire droite).
  • la veine saphène interne est une très longue veine de la jambe qui permet de ponter n’importe quelle artère coronaire.·Lors de la réalisation de ce pontage, on suture l'une des extrémités à l'aorte et l'autre à l'artère coronaire concernée.

Durant l'opération, le coeur doit être momentanément arrêté. Pendant ce temps, c'est une machine coeur-poumons (circulation extracorporelle CEC) qui reprend son travail. Le sang destiné au coeur est dérivé sur cette machine équipée pour le décharger du dioxyde de carbone, le recharger en oxygène et le réinjecter dans le système circulatoire. Une méthode qui permet aussi de procéder à des opérations combinées de pontage et de valve du coeur.

Le pontage aorto-coronarien

Durée d'hospitalisation

L'opération dure environ 4 heures sous anesthésie générale. Le ou la patient-e passe ensuite d'un à quelques jours aux soins intensifs. Après 1 à 2 semaines d'hospitalisation, le patient est adressé le plus souvent en centre de réadaptation afin d'y poursuivre une phase de convalescence de quelques semaines. Il est possible de reprendre ses activités habituelles 2 à 3 mois après l'intervention.

 Dernière mise à jour le 10/12/2017 à 19:51