Transplantation cardiaque

La transplantation cardiaque est indiquée chez des patients-es ayant une insuffisance cardiaque terminale, c’est-à-dire lorsque le coeur est incapable d’effectuer correctement son travail de pompe et lorsque le traitement médicamenteux s’avère inefficace. A ce stade, les troubles du rythme ou l'oedème pulmonaire entraîne une mortalité très élevée, et le moindre effort s’avère difficile. Les hospitalisations se répètent suite aux décompensations cardiaques amoindrissant qualité et espérance de vie.

La greffe permet donc au patient de retrouver son autonomie et une espérance de vie appréciable. Mais la transplantation cardiaque reste actuellement essentiellement limitée par la faible disponibilité d’organes.

Les pathologies cardiaques les plus fréquentes motivant une greffe cardiaque sont les cardiopathies dilatatives (atteinte du muscle cardiaque) et ischémiques (infarctus), qui représentent à elles seules 85% des cas. Les cardiomyopathies valvulaires, congénitales (de naissance) et infectieuses (myocardites) sont plus rares.

En savoir plus

Avant l'opération

Un bilan médical multidisciplinaire complet est effectué, et après discussion du dossier, le ou la patient-e est mis sur une liste de greffe, gérée par Swisstransplant.

Le traitement chirurgical

Si un coeur compatible est disponible, le malade devra être opéré dans un délais de quelques heures.

La quasi-intégralité du coeur du receveur est alors enlevée après mise en place d’une circulation extra-corporelle : seul le toit de l’oreillette gauche du receveur est conservé avec ses 4 veines pulmonaires. Le coeur du donneur est ensuite conservé stérilement à 4°C jusqu’à la greffe, le délai de conservation étant de 4 à 6 heures au maximum, ce qui impose une prise en charge minutée. Une fois acheminé, le coeur est mis en place à l’aide de sutures au niveau des gros vaisseaux (aorte, artère pulmonaire, veine cave supérieure et inférieure) ainsi qu’au niveau du toit de l’oreillette gauche.

En savoir plus

Après l'opération

Après un séjour d’une dizaine de jours aux Soins intensifs, le ou la patient-e sera hospitalisé-e durant approximativement un mois dans le Service de chirurgie cardiaque. Durant ce temps, il ou elle pourra initialement se promener avec un masque de protection et une blouse à l’intérieur de l’hôpital.

En savoir plus

 

Le retour au domicile

Dès sa sortie de l’hôpital, le ou la patient-e transplanté-e sera suivi-e régulièrement.

Du retour à domicile et jusqu’au troisième mois, des consultations ont lieu chaque semaine; du quatrième au sixième mois, toutes les deux semaines, puis une fois par mois. Dès le douxième mois après la transplantation, les contrôles sont effectués tous les deux mois.

En savoir plus

 Dernière mise à jour le 06/06/2019 à 10:43