Chirurgie mini-invasive

Grâce aux progrès technologiques et à de nouvelles stratégies chirurgicales, des techniques moins invasives pour le ou la patient-e ont récemment vues le jour. Ce type d'intervention, dites mini-invasives permettent, grâce à de petites incisions, de traiter certaines pathologies cardiaques.

Les techniques mini-invasives, tout aussi qualitatives que les techniques chirurgicales traditionnelles, présèrvent mieux l’intégrité du corps humain. Les cicatrices sont ainsi moins grandes, moins nombreuses et donc moins visibles.

Elles sont mieux tolérées par les patients-e-s parce qu’elles diminuent le temps de récupération après l'opération, réduisent la douleur et permettent une rééducation plus rapide. Tout cela se reflète positivement sur les temps d’hospitalisation et sur la qualité des programmes de réhabilitation. C'est le ou la chirurgien-ne qui évaluera la possibilité pour un ou une patient-e de bénéficier de ce type de chirurgie.

Remplacement valvulaire aortique par mini-sternotomie

Cette technique, utilisée avec une circulation extra-corporelle, consiste à effectuer des incisions thoraciques (10 cm). Celles-ci sont suffisantes pour permettre le passage d'instruments chirurgicaux, de la prothèse valvulaire et des fibres optiques qui vont guider le geste par voie endoscopique. L'intervention se fait sous thoracoscopie permettant d'avoir une vision parfaite de la valve puisque la camera est dans le coeur. Cette technique garantit un accès optimal à l’aorte ascendante et, par conséquence, à la valve aortique, avec le même standard qualitatif obtenu avec la technique standard à thorax ouvert. L'impact réduit des incisions permett une extubation plus rapide avec un temps de permanence aux soins intensifs plus court et un temps de récupération post-opératoire réduit.

Plastie ou remplacement de la valve mitrale par mini-thoracotomie droite

La mini-thoracotomie droite est une technique novatrice qui permet l’accès à la valve mitrale sans une sternotomie longitudinale.Cette approche chirurgicale permet le remplacement ou la plastie de la valve mitrale, à travers une incision thoracique droite d’environ 15 cm de longueur. A travers le quatrième ou le cinquième espace intercostal, le chirurgien peut atteindre le coeur et y réaliser la réparation ou le remplacement de la valve mitrale.Cette technique s’adresse surtout aux jeunes adultes souffrant d’une insuffisance de la valve mitrale, nécessitant une plastie de la valve. Cette incision chirurgicale qui se cache au dessous du sein droit a l'avantage d'être ainsi quasi-invisible.

Fermeture d’une communication inter-auriculaire (CIA) mini-thoracotomie droite

Cette approche chirurgicale permet la fermeture d’un foramen ovale perméable ou d’une communication inter-auriculaire (CIA), à travers une incision thoracique latérale droite d’environ 12 à 15 cm chez l'adulte. Cette technique s’adresse principalement aux jeunes patients porteurs d’une communication inter-auriculaire.

Pontage coronarien par mini-thoracotomie gauche (MIDCAB)

Cette technique mini-invasive permet la revascularisation myocardique en limitant l'ouverture du thorax, mais aussi l'utilisation de la circulation extra-corporelle (CEC). Ce procédé.s'adresse aux malades présentant une maladie coronarienne localisée. Le plus souvent, c'est l'artère mammaire interne gauche qui est utilisée comme greffon. L'opération s'effectue, à coeur battant, c'est-à-dire, sans assistance circulatoire.A partir d'une incision d'une dizaine de cm, sur le côté gauche du thorax, sous le sein et entre les côtes, le ou la chirurgien-ne peut effectuer une révascularisation optimale du coeur. Cette technique favorise une récupération postopératoire plus rapide, tant par l'incision limitée que par l'absence de CEC. Cette technique ne s'adresse pas à toutes les atteintes coronariennes, ni à tous les patients. Le ou la chirurgien-ne choisira la méthode la plus adaptée à chaque patient-e.

 Dernière mise à jour le 15/11/2017 à 11:00