Autres valves

Valve Tricuspide

L’atteinte de la valve tricuspide est la plus rare des valvulopathies cardiaques. Il s’agit surtout d’insuffisance(fuite), la sténose tricuspidienne étant rarissime. Les plus fréquente sont les insuffisances fonctionnelles, souvent dûes à la dilatation du ventricule droit. Parfois, elles sont secondaires à une maladie de la valve mitrale.

Les lésions organiques se rencontrent:

  • dans le cadre d’un rhumatisme articulaire aigu (aboutissant à une sténose)
  • lors d'infection bactérienne
  • ou dans un contexte de traumatisme

La chirurgie de la valve tricuspide est en général rarement isolée et souvent associée avec le remplacement simultané d'une autre valve ou avec la création de pontages coronariens.

Le traitement chirurgical

Dans la mesure du possible, on pratique des interventions conservatrices, c’est-à-dire en gardant la valve native. On effectue alors une plastie avec ablation d’une partie d’un des feuillets de la valve, suivie de la mise en place d’un anneau de renforcement. Dans de rares cas, lorsqu’il n’est plus possible de conserver la valve native, on procède à l’ablation de cette dernière et on la remplace par une prothèse. Il s'agit d'une chirurgie complexe, car les voies de conduction (permettant l’automatisme de la contraction cardiaque) sont proches.

 Dernière mise à jour le 06/12/2017 à 19:43