Kim Q. Do

Tél. +41 21 314 2842
Contact e-mail

   
Liste complète des publications

La professeure Kim Q. Do possède une formation de chimiste et de neurobiologiste; elle est directrice de l'Unité de recherche sur la schizophrénie (URS, Centre de neurosciences psychiatriques, Département de psychiatrie, CHUV) et a été cheffe de service du Centre de neurosciences psychiatriques de 2013 à 2019. Dans le cadre de ses activités professionnelles, elle vise en priorité à établir un pont entre les neurosciences de base et la psychiatrie clinique.

En 1999, elle a mis sur pied le laboratoire de l'URS et développé une approche interdisciplinaire et translationnelle en vue de promouvoir la collaboration active entre des chercheurs en neurobiologie fondamentale et des cliniciens. Son programme de recherche est ciblé sur une meilleure compréhension des causes et des mécanismes menant aux troubles du spectre de la schizophrénie en vue d'identifier des marqueurs biologiques pour un diagnostic précoce, de nouvelles cibles thérapeutiques ainsi que des mesures préventives.

Son travail pionnier a permis de mettre en évidence un “hub” pathophysiologique dans lequel le stress oxydatif/une dérégulation du système redox interagit avec l'hypofonction du récepteur NMDA, la neuroinflammation et la dérégulation du système dopaminergique; ces mécanismes mènent à une altération de la connectivité et de la synchronisation neuronales ainsi qu’à des déficiences cognitives telles qu’observées chez les patients. Utilisant divers modèles expérimentaux relatifs à la schizophrénie et à l’autisme, son groupe a démontré qu’un stress oxydatif durant le développement du cerveau détériore la formation de la myéline et affecte de façon sélective le circuit des interneurones GABA à parvalbumine dans le cortex préfrontal.

Sur la base de ces données neurobiologiques et en étroite collaboration avec le Prof. Philippe Conus (Service de psychiatrie générale, CHUV), la Prof. Do a mené une étude clinique lors de laquelle un précurseur du glutathion (GSH), appelé N-acétyle-cystéine (NAC), a été administré à des patients chroniques en adjonction au traitement standard. Cet essai randomisé contre placebo, en parallèle et double aveugle, a révélé une nette amélioration des symptômes négatifs, des potentiels évoqués en EEG (mismatch negativity) et de la synchronisation neuronale; aucun effet secondaire n'a été constaté. Suite à cette importante preuve de concept, elle a conduit une étude clinique chez les jeunes patients lors de leur premier épisode psychotique, qui a démontré que la NAC augmente le niveau cérébral de glutathion et améliore la neurocognition, la structure du fornix et la connectivité fonctionnelle. De plus, dans un sous-groupe de patients avec un marqueur d'oxydation élevé dans le sang, la NAC a amélioré les symptômes positifs en parallèle avec l'état redox périphérique.

La recherche translationnelle de la Prof. Do ouvre ainsi la voie à un traitement personnalisé en psychiatrie. Son laboratoire explore actuellement des biomarqueurs permettant une détection précoce de la maladie, et développe des thérapies innovantes pour remédier aux altérations cérébrales constatées et impacter l'émergence des troubles psychiatriques.

Outre ses activités de recherche, la professeure Kim Do est également active dans l'enseignement tout comme dans la sensibilisation du grand public à la thématique des maladies psychiatriques et à la déstigmatisation des patients. Par ailleurs, elle a établi des collaborations fructueuses avec des chercheurs en aux Etats-Unis, au Canada, au Brésil, en Australie, en Chine et dans divers pays d’Europe.

Kim Do Cuénod est auteure de plus de 350 publications scientifiques, fait partie des comités éditoriaux de plusieurs revues de psychiatrie biologique, et a été sollicitée comme évaluatrice pour de nombreuses institutions, dont le Fonds national suisse de la recherche scientifique (CH), la Fondation pour la Recherche Médicale (F), The Wellcome Trust (UK), Medical Research Council (UK), National Institute of Health (USA), and National Science Foundation (USA). Elle est membre du comité exécutif de la Schizophrenia International Research Society (SIRS) et de la Société suisse de psychiatrie biologique (SSBP) ainsi que membre du ECNP Review Board (European College of Neuropsychopharmacology).

En 2006, Kim Do Cuénod a obtenu le NARSADIndependant Investigator Award de la part de la fondation américaine Brain & Behavior Research Foundation; en 2010, elle fut lauréate du NARSADDistinguished Investigator Award décerné par cette même organisation. En 2014, elle a été nommée Membre Individuel de l’Académie Suisse des Sciences Médicales(ASSM) en raison de ses performances scientifiques exceptionnelles en médecine. En 2018, elle a été désignée lauréate du Outstanding Basic Science Award, décerné tous les 2 ans par la Schizophrenia International Research Society (SIRS), et du Elsevier SeniorSchizophrenia ResearchAward, décerné par la maison d’édition américaine Elsevier.

Vidéos :

Leçon inaugurale de la Prof. Kim Do Cuénod en tant que professeure ordinaire, 15 février 2018 / Conférence plénière lors du congrès ECNP 2016 / Interview  enregistrée lors du congrès ECNP 2016 / Vidéo produite à la demande de l'American Psychiatric Association (APA) / Webinar  Neuroscience Virtual Conference Live, Labroots Science Network, USA / Leçon inaugurale de la Prof. Kim Do Cuénod en tant que professeure associée, 8 avril 2014

 Dernière mise à jour le 08/09/2020 à 10:51