Pr Olivier Lamy

Secrétariat
+41 21 314 9548

Bio

Olivier Lamy est Médecin Chef au Service de Médecine Interne et au Centre Interdisciplinaire des Maladies Osseuses (CIMO). Il a obtenu son titre FMH en médecine interne en 1994 et est médecin cadre au CHUV depuis 2000. Sur le plan académique, il a obtenu son titre de Maître d'enseignement et de recherche en 2002, de Privat-docent en 2004, et de Professeur associé en 2016. Il s’intéresse aux maladies osseuses depuis 1992, et a intégré dans ce cadre le Département de l’appareil locomoteur dès sa création en janvier 2008. Il codirige le CIMO avec le Prof. Didier Hans.

Olivier Lamy est un clinicien expérimenté et reconnu qui a reçu en 2013 le prix « d’excellence en pratique clinique » de la Faculté de Biologie et de Médecine de Lausanne.

Il dispense de très nombreuses heures de cours de formation aussi bien au niveau prégradué que postgradué. Il s’est engagé dans la réforme des études de médecine en participant à de nombreuses commissions entre 2004 et 2012. En 2007, les étudiants en médecine lui ont décerné le prix du meilleur enseignant.

Avec le Prof. Didier Hans et ses collaborateurs/trices, il a fait du CIMO le deuxième plus grand centre de Suisse. Avec la Dre Bérengère Aubry-Rozier, il a développé une filière de la fracture originale servant de modèle de référence en Suisse et dans le monde. Avec le Prof. Didier Hans, il codirige l’étude sur l'ostéoporose «OsteoLaus», réunissant 1'500 femmes lausannoises. Avec les Dre Elena Gonzalez-Rodriguez, Bérengère Aubry-Rozier et Delphine Stoll, ils ont été les premiers au monde à décrire un effet secondaire associé à l’arrêt d’un traitement de l’ostéoporose.

Spécialités cliniques

  • Médecine interne
  • Maladies osseuses et métabolisme phosphocalcique

Recherche

Ses axes de recherche portent sur l’amélioration des soins aux personnes souffrant d’ostéoporose. Ils comportent un volet épidémiologique avec la cohorte « OsteoLaus » et un volet plus technique en lien avec l’apport du TBS (Trabecular Bone Score, technique d’imagerie médicale développée notamment par le Prof. Didier Hans) dans la prédiction du risque de fracture. Avec la Dre Elena Gonzalez-Rodriguez, il travaille sur les mécanismes permettant de prédire le risque de fracture à l’arrêt d’un traitement de l’ostéoporose. Sa recherche est notamment soutenue par le FNRS et la Fondation CHUV.

Publications

Lien vers Unisciences

 Dernière mise à jour le 13/08/2019 à 16:38