Troubles de la ménopause

Les symptômes de la ménopause les plus marqués surviennent souvent avant l’arrêt complet des règles. Ils sont liés aux changements hormonaux qui se produisent durant cette période de transition, mais sont également liés au vieillissement.

Ces problèmes se manifestent de façon imprévisible et fluctuent beaucoup d’un mois à l’autre. Leur intensité varie aussi d’une femme à l’autre: certaines ne vivent que l’arrêt des menstruations, tandis que d’autres (environ 20% à 30% des femmes) ont des symptômes d’intensité modérée à grave.

Le corps qui change, la taille qui s’épaissit par la répartition différente des graisses et la peau qui devient plus sèche peuvent être vécus comme une diminution de la féminité. La ménopause représente le deuil de la fertilité, ce qui peut être vécu difficilement pour celles qui n’ont pas eu d’enfants.

Des aides psychologiques et médicales peuvent favoriser ce passage. Une diminution des bouffées de chaleur et des transpirations restaure un sommeil réparateur et redonne du tonus, alors qu’un traitement hormonal de substitution peut apporter un soulagement. Nous nous efforçons de vous offrir les meilleurs soins.

  • Bouffées de chaleur et sueurs nocturnes

    Des sensations de chaleur intense, de transpiration et de palpitation peuvent durer de quelques secondes à quelques minutes. Elles sont souvent d'abord ressenties à l'abdomen ou au thorax avant de monter en quelques secondes au cou et au visage. Leur fréquence et leur intensité sont très variables d’une femme à l’autre. Les bouffées de chaleur constituent la principale raison pour laquelle les femmes décident de consulter. Si elles se produisent la nuit, elles peuvent diminuer de manière importante la qualité du sommeil et provoquer une fatigue conséquente.

  • Troubles de l'humeur

    D’autres symptômes de la ménopause sont les troubles de l'humeur, les difficultés de concentration, le manque d’énergie ainsi que des accès d’anxiété.

    Il est important de souligner que la ménopause n’entraîne pas automatiquement des phases de dépression. Cette étape représente aussi la possibilité de se libérer de certaines contraintes comme par exemple celle de la contraception.

  • Changements corporels

    Le manque d’œstrogènes entraîne une altération de la production de collagène et d’élastine et occasionne une diminution de la qualité de la peau, des cheveux et des ongles qui deviennent plus secs, fragiles et cassants. Des problèmes hormonaux peuvent provoquer des accès d’acné, une perte de cheveux ou une pilosité excessive, ainsi que l’ostéoporose (une diminution de la densité osseuse).

  • Prise de poids

    Le ralentissement du métabolisme chez une femme ménopausée peut provoquer une certaine prise de poids.

    L’exercice physique et l’abstinence du tabac améliorent la santé et la longévité des femmes. L’évaluation des problèmes de poids constitue une priorité dans la prise en charge de la ménopause afin d'offrir aux patientes des traitements qui améliorent leur qualité de vie et réduisent le risque de complications.

  • Incontinence urinaire

    La perte involontaire d’urine peut arriver à des âges variables mais est souvent le cas chez les femmes ménopausées.

    Certains médicaments agissent sur l'hyperactivité musculaire de la vessie. Un traitement hormonal peut s'avérer utile dans le cas d’un manque d’œstrogènes et des antibiotiques seront prescrits si une infection urinaire est à l’origine du désagrément. Une intervention chirurgicale sera envisagée si une faiblesse périnéale est responsable des pertes. La rééducation du périnée est souvent indiquée.

  • Contraception, sexualité et problèmes de vessie

    Une diminution de la production de mucus dans le vagin et dans la vessie peut être liée à l’arrêt de la sécrétion d’œstrogènes par les ovaires. La conséquence est une tendance aux infections des voies urinaires ainsi qu’une sécheresse vaginale. Associée à une baisse de libido, celle-ci peut provoquer une diminution de la qualité de la vie sexuelle. Toutefois, la survenue d’une grossesse après 40 ans n’est pas rare.

  • Cycles irréguliers et syndromes prémenstruels

    Les cycles irréguliers constituent une manifestation fréquente, liée à la diminution de la fonction hormonale des ovaires.

    Après plusieurs examens et analyses, le traitement sera adapté selon vos symptômes. Il pourra comporter des modifications de style de vie et de l’alimentation ou encore des traitements médicamenteux.

  • Ménopause précoce

    Une ménopause qui survient avant l’âge de 40 ans nécessite une prise en charge particulière.

Contact

Médecine de la fertilité et endocrinologie gynécologique
Maternité du CHUV
Av. Pierre-Decker 2
1011 Lausanne
Tél. +41 21 314 32 76
Fax +41 21 314 32 74
 Dernière mise à jour le 17/08/2018 à 10:46