Dre Smaranda Gazdaru

Cheffe de clinique en Médecine de la fertilité et endocrinologie gynécologique

Département femme-mère-enfant

La Dre Smaranda Gazdaru a effectué ses études de médecine à l’Université Carol Davila de Bucarest. Elle y a défendu sa thèse intitulée «L’évolution comparée des patients séropositifs sous traitement antirétroviral par groupe d’âge» et a obtenu son diplôme de Docteur en médecine en automne 2004. Après avoir effectué un stage pratique en 2005 dans le Service de chirurgie de l’Hôpital de Delémont, elle a continué son activité dans ce service comme médecin assistante pour 18 mois.

La Dre Smaranda Gazdaru a débuté sa formation en gynécologie et obstétrique comme médecin assistante en janvier 2007 à l’Hôpital d’Yverdon, puis au CHUV, à Morges et à l’Hôpital de Pourtalès (Neuchâtel). Elle a commencé à travailler dès 2012 comme cheffe de clinique à l’Hôpital du Valais (Sion). En 2013, la Dre Gazdaru a obtenu le titre FMH de spécialiste en gynécologie et obstétrique avec la formation approfondie en gynécologie-obstétrique opératoire.

Dans le but de poursuivre une formation en médecine de la reproduction et endocrinologie gynécologique, elle a obtenu en 2014 le Diplôme universitaire de biologie, clinique et thérapeutique en stérilité de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, avec un travail de mémoire intitulé «Le traitement conservateur du carcinome épidermoïde de l’endomètre en vue de préserver la fertilité».

En Médecine de la fertilité et endocrinologie gynécologique

La Dre Gazdaru a rejoint la Médecine de la fertilité et endocrinologie gynécologique du CHUV comme cheffe de clinique à partir de novembre 2015. En plus de l’activité de procréation médicalement assistée et endocrinologie gynécologique, la Dre Gazdaru montre un intérêt particulier pour la préservation de la fertilité.

En 2018, elle occupe également le poste de responsable par intérim de l’Unité de fertilité de l’Hôpital du Valais. Entre les deux établissements, un accord de collaboration existe. Aussi, pour la FIV, le suivi médical est effectué à Sion, puis la ponction des ovocytes et le transfert d’embryons ont lieu au CHUV.

 Dernière mise à jour le 14/09/2018 à 16:25