Historique

  • 2019: Le CJE fait partie du Service de médecine des addictions du Département de psychiatrie du CHUV, suite à la réorganisation du Service de psychiatrie publique lausannois.
  • 2005: Le CJE fait partie de la Section d'addictologie du Service de psychiatrie communautaire du Département de psychiatrie du CHUV, suite à la réorganisation du Service de psychiatrie publique lausannois.
     
  • Juillet 2001: Convention du Service de la santé publique de l'Etat de Vaud, des Hospices cantonaux et de la Romande des Jeux SA, associée à la Loterie romande, pour le développement du CJE. Elle prévoit une subvention au CHUV de CHF 500'000 par année. Le CJE est rattaché au Département universitaire de psychiatrie adulte (DUPA).

    Le CJE répond aux exigences de protection sociale issues de la LMJ (article 14 al. 2, 1998), et de son ordonnance d'application (OLMJ articles 35 à 37, 2000).
    Il répond également aux besoins de santé publique en matière de prévention et de traitement du jeu excessif. Ces mesures relèvent d'une politique de réduction des risques, engagée parallèlement à l'augmentation des casinos sur le territoire suisse après octobre 2001 (19 casinos implantés).

  • 1998: Loi fédérale sur les maisons de jeux (LMJ)
    Les casinos ont l’obligation de collaborer aux mesures de prévention du jeu excessif, comme préalable à l'octroi des concessions de maisons de jeux qui permettent aux personnes d'engager des mises illimitées aux jeux de hasard.
     
  • 1993: Votation suisse en faveur de la libéralisation des jeux de hasard et d'argent.
 Dernière mise à jour le 08/05/2019 à 09:41