Néphrologie-métabolisme

La recherche en néphrologie intensive est dirigée par le Dr Antoine Schneider, médecin associé au Service de Médecine Intensive Adulte et Maître d’enseignement et de Recherche et Privat Docent à la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne.

Evaluation de la perfusion renale par échographie de contraste

La perfusion rénale est un déterminant principal de la fonction de cet organe. Ses altérations au cours de la maladie critique sont peu connues mais semblent associées à la genèse de l’insuffisance rénale aiguë, une complication fréquente et associée à une importante morbi-mortalité.

L’échographie de contraste est une méthode d’imagerie récente qui permet de visualiser et quantifier le flux sanguin dans les organes. Notre recherche vise à évaluer le rôle de l’échographie de contraste dans l’évaluation des modifications de la perfusion rénale aux soins intensifs. Plusieurs études ont été conduites et on démontré la faisabilité ainsi que la sécurité de la technique.

Récuperation de la fonction rénale après insuffisance rénale aiguë aux soins intensifs

L’insuffisance rénale aiguë est une complication fréquente aux soins intensifs. Dans sa forme la plus sévère, une épuration extra-rénale est nécessaire. La mortalité hospitalière de ces patients est très élevée. Mais pour les survivants, le taux de dépendance à la dialyse reste important et associé à une grande diminution de la qualité de vie.

Notre recherche vise à évaluer les différents facteurs pouvant influencer la récupération de la fonction rénale après une insuffisance rénale aiguë sévère.

Timing de l'épuration extra-rénale

En cas d’insuffisance rénale aiguë, le moment idéal pour initier une épuration extra-rénale reste sujet à débat. Notre groupe participe à une grande étude multicentrique (STARRT-AKI) qui compare un initiation précoce à une initiation tardive de l’épuration extra-rénale.

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02568722

Épuration de cytokines pendant la circulation extra-corporelle

Les interventions chirurgicales cardiaques majeures nécessitent l’utilisation d’une circulation extra-corporelle (CEC). Le passage du sang à haut débit à travers le circuit est associé à une réponse inflammatoire importante qui, dans certains cas entraîne une importante réaction systémique. Cette réaction systémique peut entraîner des complications post-opératoires comme un état de choc, un bas débit cardiaque ou une insuffisance rénale aiguë.

Notre recherche vise à tester l’efficacité d’un « filtre » à cytokines (Cytosorb®) qui peut être inséré dans le circuit de CEC pendant l’intervention et dont la fonction est d’adsorber de nombreuses molécules pro-inflammatoires. clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02775123

 Dernière mise à jour le 01/02/2018 à 20:51