Infections pleuro-pulmonaires

La tuberculose

Également appelée phtisie, la tuberculose pulmonaire est une maladie contagieuse provoquée par une bactérie. Dans sa forme évoluée, elle creuse des cavités dans les poumons.

Si la maladie n’est pas avancée, les pneumologues prescrivent un traitement par antibiotiques. Après un certain degré d’évolution, il se peut qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire.

En savoir plus

L’infection de la cavité pleurale (empyème pleural)

Entre le poumon et la cage thoracique s’étend un espace très mince: la cavité pleurale. Lorsqu’une pneumonie s’étend jusqu’à la limite extérieure des poumons, elle peut générer, sur leur surface, des infections. Celles-ci se manifestent par l'apparition de liquide dans la cavité pleurale pouvant former des cloisons. L'épaisseur de ces derniers empêche les poumons de se gonfler autant qu’ils devraient.

L’empyème pleural se manifeste par la sensation de ne pas pouvoir respirer profondément, et il est accompagné de signes d'infection, tels que de la fièvre.

Nous y remédions en nettoyant la surface des poumons. Si l'infection est précoce, ce nettoyage se pratique avec un tube optique muni d’une caméra, le thoracoscope. Cet instrument permet d’enlever les cloisons par petites incisions dans la peau. Si l’infection est avancée, il peut se révéler nécessaire d’ouvrir la cage thoracique.

En savoir plus

La dilatation des bronches (bronchiectasies)

Suite à une maladie des poumons, les bronches peuvent s’élargir de façon anormale. Ce phénomène provoque une accumulation de sécrétions naturelles dans les poumons. Il est parfois difficile d’éliminer ces dépôts en toussant. Le problème se transforme alors en infection.

Cette infection des bronches se manifeste par une toux grasse, une respiration difficile, de la fatigue et de l’amaigrissement. Elle peut évoluer en pneumonie ou en abcès.

Les pneumologues soignent les bronchiectasies par antibiotiques, inhalations et physiothérapie. Si le problème subsiste malgré ces soins, il peut être nécessaire d’enlever une partie du poumon infecté.

En savoir plus

L’Aspergillose

L’air que chacun respire tous les jours contient les germes d’un champignon nommé Aspergillus. Lorsque le corps se défend normalement, cette inhalation ne pose aucun problème. Si les défenses naturelles sont faibles ou en cas de poumon détruit, à la suite d’une tuberculose ou d’une bronchectasie par exemple, la présence de ce champignon dans les poumons peut déclencher une infection. Lorsque cette maladie est développée, elle peut provoquer un saignement interne.

Chaque fois que c’est envisageable, nous recourons à la chirurgie.

En savoir plus

L’abcès pulmonaire bactérien

Lorsqu’un ou une patient-e développe une pneumonie, il arrive qu’une infection survienne dans les poumons et forme une poche de pus, autrement dit un abcès.

Si les abcès sont petits, il suffit généralement de prendre des antibiotiques pour les éliminer. S’ils sont gros, il est nécessaire d’en aspirer le contenu. Cette opération se fait avec une sonde sous contrôle CT (tomographie assistée par ordinateur). Si un abcès ne peut pas s’éliminer par ces moyens, nous le retirons lors d’une opération chirurgicale.

En savoir plus

Contacts

Direction du service
Tél. +41 21 314 24 08
Lundi-vendredi
8h45-11h30 13h-16h30

Secrétariat du Prof. Th. Krueger
Tél. +41 21 314 24 02
Lundi-jeudi
8h30-11h30 13h-16h30

Secrétariat des Drs M. Gonzalez et J. Perentes
Tél. +41 21 314 08 12
Lundi-vendredi
8h30-11h30 13h-16h30

Consultations des chefs de clinique
Tél. +41 21 314 01 26
Fax: +41 21 314 23 53
Lundi-Vendredi

8h30-12h 14h-16h30

 Dernière mise à jour le 08/05/2019 à 09:48