Echocardiographie transoesophagienne

Cet examen, plus invasif, consiste à introduire dans l’œsophage un tube souple équipé à son extrémité d’un cristal échocardiographique. L'œsophage se situe juste derrière le cœur, en contact direct avec l’oreillette gauche. Cette approche permet une visualisation très détaillée des structures cardiaques les plus postérieures, en particulier des valves cardiaques.

Couplé à une acquisition 3D, l’échocardiographie trans-oesophagienne est l’examen de choix pour l’évaluation de l’anatomie de la valve mitrale, et pour guider certaines interventions effectuées sur les valves.

Elle s’effectue en anesthésie générale ou sous une légère sédation. L’examen se déroule dans le lit du malade et est effectué par le médecin-cardiologue secondé d’une infirmière spécialisée. Sa durée totale est de 60 minutes, dont 15 à 20 minutes sont dédiées à l’acquisition des images.

Une fois le test terminé, les patients restent sous surveillance jusqu’à ce que les effets de l’anesthésie aient disparu. Dès que la salive peut être à nouveau avalée, il est possible de boire de l’eau puis, s’ils sont tolérés, des solides. En raison de la sédation, les patients n’ont pas le droit de conduire pour une durée de 24h après l’examen.

Pour quelles maladies?

  • évaluation d’une sténose ou d’une insuffisance de la valve mitrale
  • évaluation d’une sténose aortique en vue d’un remplacement de la valve aortique ou évaluation d’une insuffisance aortique
  • recherche d’une infection des valves cardiaques (endocardite)
  • recherche de caillots sanguins intracardiaques
  • évaluation de malformations intracardiaques
  • évaluation de l’aorte thoracique (recherche d’anévrisme ou de dissection de l’aorte).
 Dernière mise à jour le 04/05/2018 à 13:22