Syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu (SCA) est provoqué par le rétrécissement ou l'obstruction des artères coronaires (artères nourricières du cœur). Dans tout type de SCA, on constate une plaque athéromateuse riche en cholestérol, dans laquelle se produit une déchirure, une rupture ou une nécrose. Ceci provoque la formation d'un caillot et selon le degré de l'obstruction de l'artère, on distingue trois formes de SCA, qui représentent trois degrés d’urgence et de prise en charge:

  • Angor instable

    Le vaisseau reste ouvert malgré la déchirure de la plaque athérosclérotique

  • Infarctus sans sus-décalage du segment ST à l'électrocardiogramme (NON STEMI)

    Occlusion partielle de vaisseau avec le sang qui continue à circuler. Les dommages causés au muscle cardiaque sont limités.

  • Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST à l'électrocardiogramme (STEMI)

    C’est la forme la plus grave du syndrome coronarien aigu. Il y a une occlusion complète du vaisseau avec un risque de dommage irréverscible sur le muscle cardiaque. Dans ce cas, une intervention d’urgence s’impose car le muscle cardiaque ne peut pas vivre sans apport d’oxygène plus de 12 heures (plus l'intervention est précoce, meilleurs sont les résultats). Le patient doit alors être transporté en urgence dans un centre spécialisé de cardiologie interventionnelle afin que l’artère bouchée soit désobstruée à l'aide de ballonnet et de stent par un cardiologue spécialiste.

Causes

Au fil des années, des dépôts de cholestérol se développent dans les artères coronaires et forment une plaque. Celle-ci peut se fissurer, se nécroser ou se rompre. Ceci déchire la partie interne de l'artère coronaire (l'intima), et la plaque entre en contact avec le sang. Cela provoque un phénomène naturel de réparation de cette brèche (la thrombose). Un caillot se forme pour boucher la fissure, mais celui-ci bouche en même temps le vaisseau.

Diagnostic

Suite à la description des douleurs par le patient, le cardiologue effectue plusieurs examens:

  • un electrocardiogramme
    Il enregistre l'activité électrique du coeur grâce à différentes électrodes placées sur les mains, les pieds et le thorax.
  • la mesure des enzymes cardiaques
    Lors de la nécrose des cellules cardiaques, des enzymes se libèrent dans le sang. L'élévation de ces enzymes dans le sang démontre la présence d'une atteinte du muscle cardiaque.

Traitement

Afin de combattre les facteurs de risque, il est vivement recommandé au patient de modifier son régime alimentaire et son comportement physique.

Les cardiologues peuvent prescrire différents médicaments pour:

  • diminuer le cholestérol
  • prévenir la formation d'une thrombose et fluidifier le sang
  • diminuer la tension et la fréquence cardiaque, induisant de ce fait la diminution des besoins d’oxygène du muscle cardiaque
  • diminuer la pression artérielle et stabiliser le taux de glucose sanguin, car l'hypertension artérielle et le diabète sucré sont deux facteurs importants dans la progression de la maladie.

En cas de besoin, le patient peut subir deux types d'intervention pour rétablir une circulation sanguine normale dans le muscle cardiaque et limiter les risques d'un infarctus du myocarde:

  • une angioplastie: les cardiologues introduisent un ballonnet dans l’artère atteinte, suivi par l'implantation d'un dispositif métallique (stent), afin de rétablir une ouverture adéquate de l’artère coronaire.
  • un pontage coronarien: les chirurgiens cardiaques prélèvent un segment de vaisseau sanguin sain dans la jambe, le thorax ou le bras, puis le fixent après l'obstruction de l'artère. Le sang passe ensuite par le pontage et contourne la section rétrécie de l’artère malade.

Filière STEMI

La Filière STEMI assure une prise en charge rapide entre les hôpitaux du canton lors du traitement de l’infarctus du myocarde.

Son but est que les patients arrivent au CHUV le plus rapidement possible et qu’un opérateur expérimenté puisse ouvrir l’artère du cœur bouchée en implantant une microprothèse (angioplastie).

Grâce à cette filière, les délais de prise en charge des patients ont drastiquement diminué sur tout le canton de Vaud.

En savoir plus

 

 Dernière mise à jour le 08/05/2019 à 10:15