Sténose mitrale

L’épaississement des feuillets (antérieur et postérieur) de la valve mitrale provoque une diminution de l’ouverture normale. Lorsque l’orifice de la valve passe en dessous de 1,5 cm2, seule une petite quantité de sang peut passer de l’oreillette gauche au ventricule gauche. En conséquence, le cœur doit travailler plus afin de faire passer le sang malgré l’obstruction. On parle alors de sténose mitrale.

Causes

La cause la plus fréquente est le rhumatisme articulaire aigu, maladie infectieuse encore très répandue dans les pays en voie de développement et relativement rare en Suisse. Elle se manifeste chez les jeunes patients âgés de 20 à 40 ans.

Symptômes

Souvent, cette maladie ne compte pas de symptômes jusqu’à ce que la sténose progresse et devienne très serrée. Le cœur n’arrive alors plus à faire passer suffisamment de sang, au début durant l’effort, puis au repos. Les pressions dans les poumons augmentent et les symptômes suivants apparaissent:

  • dyspnée (difficulté respiratoire)
  • fatigue
  • palpitations
  • souffle court
  • nécessité de dormir en position semi assise
  • toux sèche suivie d’expirations
  • oedèmes des jambes.

Diagnostic

Le cardiologue interroge d'abord le patient pour savoir s'il a connu une infection durant son enfance et l'ausculte. Plusieurs examens sont ensuite nécessaires afin de déterminer le degré de gravité de la sténose:

Traitement

Le traitement dépend de la gravité de la sténose mitrale. Si le patient ne présente que peu de symptômes et que la sténose est de gravité moindre, le cardiologue prescrit à celui-ci des médicaments afin de fluidifier le sang et éviter que des caillots se forment.

Si le stade de la maladie est plus avancé, le cardiologue peut effectuer une valvuloplastie mitrale par ballonnet. Le cardiologue pratique une intervention et dilate l’orifice de la valve mitrale à l’aide d’un ballon gonflable. Les résultats de ce traitement sont très satisfaisants.

Enfin, dans des cas où l’on observe une calcification avancée ainsi qu’une rigidité de la valve, le cardiologue dirige son patient vers un chirurgien cardiaque afin qu’il remplace la valve malade. Une prothèse biologique ou métallique est alors implantée et prendra les fonctions de la valve.

 Dernière mise à jour le 04/05/2018 à 13:02