Myocardite

Le terme de myocardite désigne une inflammation du muscle cardiaque. La plupart du temps, il s’agit d’une infection bégnine, mais elle nécessite quelques fois un traitement complexe et long. L’inflammation touche surtout la contraction des ventricules du cœur.

Symptômes

Les symptômes varient beaucoup et ce sont ceux de l’infection qui prédominent au début. Si l'atteinte du muscle cardiaque est plus grave, les symptômes changent et varient d'une personne à l'autre. On retrouve néanmoins les symptômes les plus fréquents:

  • fièvre
  • fatigue
  • douleurs thoraciques (souvent liées à la respiration)
  • palpitations.

Causes

La myocardite survient en cas d’inflammation du muscle, provoquée par différents virus ou bactéries. Elle peut être provoquée par de nombreuses infections virales touchant les voies respiratoires ou le tube gastro-intestinal, par la grippe par exemple. Dans bien des cas, le cardiologue ne peut pas découvrir la cause exacte de l’inflammation.

Les infections bactériennes sont souvent plus graves et se forment chez des des patients souffrant d’une infection du sang qui affaiblit leurs défenses immunitaires.

La myocardite est une maladie qui guérit souvent spontanément. Les complications sont rares, cependant, certaines, très graves, peuvent survenir. Pour cette raison, il est nécessaire que le patient soit hospitalisé et mis sous surveillance pour une durée de 24 à 48 heures.

Diagnostic

Si durant une infection, le cardiologue suspecte une myocardite, il effectue plusieurs tests tels que:

  • des tests sanguins (une augmentation des enzymes (protéines) cardiaques témoigne souvent d’une atteinte du muscle cardiaque)
  • un électrocardiogramme
    Il enregistre l'activité électrique du coeur grâce à différentes électrodes placées sur les mains, les pieds et le thorax.
  • une échocardiographie
    Cet examen qui se fait rapidement au lit du patient, permet d’obtenir des images du cœur en utilisant la technique des ultrasons.
  • une imagerie par résonance magnétique (IRM)
    Cette technique, qui utilise des rayons magnétiques, peut d’une façon sûre, indolore et inoffensive poser le diagnostic d’une myocardite.

Dans de rares situations et dans le doute d’une atteinte du cœur à la suite d’une autre maladie, le cardiologue peut décider de procéder à une biopsie cardiaque. Il prélève alors avec une pince spéciale un échantillon de muscle qu’il examine sous microscope.

Traitement

La myocardite est une maladie que l’on doit surtout surveiller pour détecter d’éventuelles complications. La situation s’améliore rapidement et lorsque les tests sanguins sont jugés positifs, le patient peut quitter l’hôpital. Le traitement est surtout composé d’anti-inflammatoires et d’antidouleurs (pour les douleurs thoraciques). Par contre, le patient doit être vigilant et éviter tout effort important dans les premières semaines.

Si, en revanche, la fonction cardiaque diminue suite à une myocardite, des médicaments plus puissants sont prescrits au patient afin de diminuer la charge du muscle du cœur. Si celui-ci est trop défaillant, des injections par voie intraveineuse s’imposent afin de soutenir la fonction cardiaque.

Enfin, lors de situations extrêmes d’insuffisance cardiaque aigüe, le cardiologue utilise différents outils tels que les stimulateurs cardiaques, qui prennent le relais du cœur fatigué. Dans les cas les plus critiques, une transplantation cardiaque d’urgence est programmée. Le patient est alors pris en charge conjointement par nos cardiologues et les chirurgiens cardiaques.

 Dernière mise à jour le 04/05/2018 à 12:56