Mesures d'éviction des acariens

L'allergie aux acariens se manifeste le plus souvent sous forme de rhinite (inflammation de la muqueuse nasale avec obstruction nasale, écoulement, éternuements et démangeaisons)ou d'asthme.

Les acariens sont des animaux microscopiques, non visibles à l'oeil nu (0.1 à 0.5 mm) de la famille des araignées. Ils se trouvent dans les habitations. Leur présence ne traduit pas un manque d'hygiène ou de propreté, ils ne piquent pas et ne transmettent pas de maladie.

Les acariens préfèrent la chaleur, l'humidité et l'obscurité (comme le lit). Ils se nourrissent de squames de peau que chaque individu perd quotidiennement (la quantité de 0.5 à 1.5 mg de squames que l'individu perd par jour permet de nourrir plusieurs milliers d'acariens pour plusieurs mois). Le climat optimal pour la prolifération des acariens est une température d'environ 25° (17 à 32°) ainsi qu'une humidité de 75% (55 à 80%). Leur durée de vie est habituellement de 2 à 4 mois. Si l'humidité diminue en-dessous de 55%, les acariens meurent. C'est la raison pour laquelle les acariens meurent en automne dans les régions avec un climat sec et froid, comme c'est le cas en haute altitude. Bien que la plupart des acariens meurent au début de la période de chauffage (peu d'humidité), c'est alors que la quantité d'excréments accumulée est maximale. Les selles se dessèchent et se transforment en poussière. L'allergie aux acariens n'est pas seulement due aux acariens eux-mêmes (morts ou vivants), mais aussi aux selles qu'ils produisent (en moyenne plus de 20 selles par jour).

Les acariens trouvent un environnement optimal (microclimat) dans la literie où le contact est le plus étroit entre l'homme et l'acarien.

Afin de diminuer au maximum la quantité d'acariens à domicile,

responsables des symptômes d'allergie, le traitement principal consiste en leur éviction:

Literie 
  • Oreiller, duvet, couverture, en matière synthétique et/ou coton qui peuvent être lavés à 60° tous les 2 mois. (NB: le lavage à sec nécessaire pour les duvets en plumes ou couvertures en laine est peu efficace pour détruire les acariens).
  • Le drap, la fourre de duvet et de l'oreiller devraient être lavés une fois par semaine (NB: si un changement de duvet n'est pas envisagé, il existe aussi la possibilité d'acheter des housses anti-acariens pour duvet et oreiller).
 
  
Matelas 
  • Envelopper le matelas d'une housse anti-acariens. Ces housses (lavables à 60°) sont imperméables aux acariens et à leurs particules de selles, mais pas à la vapeur d'eau (NB: elles doivent être renouvelées environ tous les 10 ans). Elles ne sont malheureusement plus remboursées par les caisses-maladie (assurance de base), mais on peut, si l'on a une assurance complémentaire, essayer de se les faire rembourser par sa caisse-maladie.
 
  
Chambre à coucher 
  • Simplifier l'aménagement de la chambre à coucher: enlever les "nids à poussière": peluches, rideaux épais, meubles rembourrés, livres (si les bibliothèques sont ouvertes). Enlever si possible la moquette et les tapis. (NB: aspiration et nettoyage par vapeur et shampooing ne sont pas suffisants, car les acariens se fixent aux tissus par leurs crochets et ventouses.
    Il faut les tuer pour les éliminer !).
  • Aérer régulièrement la chambre à coucher (si possible au minimum une heure par jour). Diminuer au maximum la température (19°).
  • Nettoyer régulièrement la chambre à coucher, enlever la poussière avec un chiffon mouillé, passer l'aspirateur (travail à faire effectuer de préférence par une personne non allergique).
 

Les housses et sprays acaricides mentionnés ci-dessus sont vendus en Suisse en particulier chez:

Allergopharma AG,
Erlenstrasse 29, 4106 Therwil
tél. 061/721.88.66
fax 061/721 .88.68

TRIMEDAL Distribution AG,
Fabrikweg 2, 8306 Brüttisellen
tél. 043/255.70.40
fax 043/255.70.49

Teomed A,
Tumigerstrasse 71, 8606 Greifensee
tél. 044/942.00.13
fax 044/942.00.19

Votre pharmacien peut également vous les commander.

Source de l'image:

  • Service d'immunologie et allergie, CHUV, Lausanne
 Dernière mise à jour le 28/06/2019 à 08:09