Hybridation in situ fluorescente

Définition

L’hybridation in situ fluorescente (FISH) permet l’analyse de régions précises au moyen de sondes spécifiques dans les chromosomes (métaphase) ou dans les noyaux (interphase). Elle met en évidence des anomalies non balancées (aneuploïdies totales ou partielles), ainsi que des réarrangements balancés (translocations spécifiques ou réarrangement de gènes particuliers).

    Comment se déroule l’analyse?

    Dans le cadre d’une analyse FISH, il existe 3 types de sonde:

    • breakapart (B.A.) qui met en évidence le réarrangement d'un gène
    • dual fusion (D.F.) qui met en évidence un réarrangement entre deux gènes
    • gain/perte.

    Types de prélèvements

      Notre laboratoire effectue les analyses sur les échantillons suivants:

      • Une ponction de moelle osseuse sur héparinate de lithium (environ 5 ml)
      • Du sang si la moelle est inaspirable sur héparinate de lithium (environ 10 ml).

      Pour tout autre matériel, il est recommandé de prendre contact avec le laboratoire.

      Listes des sondes FISH à disposition

       Dernière mise à jour le 21/01/2020 à 15:19