Diagnostic différentiel des maladies inflammatoires de l'intestin

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse sont les 2 formes majeures de maladies inflammatoires de l’intestin. Le diagnostic différentiel s’avère délicat vu la présence de symptômes relativement similaires et repose essentiellement sur l’évaluation clinique détaillée, appuyée d’examens endoscopiques, radiologiques et histologiques via une biopsie intestinale. La difficulté de poser un diagnostic de maladie inflammatoire de l’intestin est encore augmentée en pédiatrie ou les symptômes non spécifiques sont importants à un stade précoce de la maladie.

Le développement de tests sérologiques non invasifs est une aide précieuse dans le diagnostic différentiel de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse. Ces marqueurs peuvent par exemple être utiles dans une forme de maladie inflammatoire du tube digestif indéterminée.

Ces dernières années plusieurs études ont démontrés que la présence d’anticorps de type IgG et/ou IgA anti-Saccharomyces cerevisiae (ASCA) est plus fréquente dans la maladie de Crohn comparée à la colite ulcéreuse. Ces anticorps sont dirigés contre des séquences oligomannosidiques de la paroi cellulaire des levures. Au contraire, la présence d’anticorps appelé pANCA atypique (xANCA) semble être davantage liée à la colite ulcéreuse.

Utilisation combinée des ASCA et des xANCA - évaluation CHUV:

CAVE:
La présence d’anticorps anti-ASCA ne permet pas de différencier la maladie de Crohn d’une tuberculose intestinale.

Makharia et al. Dig Dis Sci (2007) 52:33-39.

Juillet 2008

 Dernière mise à jour le 04/09/2019 à 11:22