Recherche

La spiritualité des personnes hospitalisées joue un rôle important dans la prise en charge globale de la personne et la prise en charge de cette dimension devient un modèle de travail interprofessionnel .[1] Cela n’est pas sans poser des questions d’appropriation biomédicale du spirituel en milieu de santé.[2]

La recherche dans le domaine de la spiritualité nous aide à formuler des questions qui se posent dans la pratique de l’accompagnement spirituel. Elle permet de promouvoir et participer au développement de la connaissance en matière de spiritualité dans les soins et de favoriser l’intégration des résultats de la recherche dans les pratiques d’accompagnement spirituel et d’enseignement. Elle permet en outre de proposer des modèles d’interprétation théologique et spirituel tenant compte d’un contexte sociologique évoluant rapidement en matière de spiritualité.

« …Les activités de recherche ont pour tâche de rendre compte, par une démarche de recherche, des présupposés qui déterminent la pratique clinique auprès des patients et de leurs proches, dans une perspective interdisciplinaire. Elles proposent et évaluent des modèles d’intervention auprès des bénéficiaires. Elles s’associent également à la recherche concernant les questions éthiques. »[3]

Cela se traduit par l’action de procéder à des recherches favorisant le développement ou l’enseignement de la pratique professionnelle en concertation avec les accompagnant-es spirituel-les, le réseau RESSPIR, d’autres centres de formation en accompagnement spirituel, des personnes œuvrant dans le domaine de la spiritualité et de la théologie pratique ainsi que les facultés universitaires.

La recherche veut :

  • Développer une pratique novatrice, créative adaptée aux besoins des différentes clientèles ainsi qu’aux nouveaux contextes et paradigmes sociétaux auxquels l’accompagnant-es spirituel-les intervenant en soins spirituels est confronté ;
  • Promouvoir et participer au développement de la connaissance en matière de spiritualité dans les soins et favoriser l’intégration des résultats de la recherche dans les pratiques d’accompagnement spirituel et d’enseignement.
  • Assumer un certain leadership, en Suisse romande, dans le domaine de l’intervention spirituelle et la prise en charge de la spiritualité en milieu de santé.

 

[1] Sulmasy, D.P., The Rebirth of the Clinic. An Introduction to Spirituality in Health Care, Washington D.C., Georgetown U. Press, 2006, p. 121-146, p. 197-212.

[2] Guy, Jobin. Des religions à la spiritualité. Soins et Spiritualités. Lumen Vitae. Bruxelles. 2012.

[3] La recherche, extrait du document : Concept d’aumônerie, Document approuvé par la Commission de coordination des missions exercées en commun au nom des Conseils D’Églises le 4 avril 2012.

Objectifs spécifiques

  1. Favoriser les projets de recherche cliniques qui vont à l’avant-garde de la pratique. Les projets finalisés pourront être initiateur de conférences, de colloques et de publications.
  2. Poursuivre le travail d’intégration de la prise en charge de la spiritualité et développer différentes approches interprofessionnelles.
  3. Stimuler l’excellence de la recherche dans le domaine de l’accompagnement spirituel en milieu de santé, spécialement au CHUV, et assurer un rayonnement

Publications

Ci-dessous, vous trouverez des documents en lien avec le domaine de la recherche de l'aumônerie du CHUV :

Intervenants au Symposium pour la typologie et état des lieux de la littérature en aumônerie, 18.10.2018 :

M. François Rouiller, théologien, responsable de l’aumônerie du CHUV
Dr Emmanuelle Poncin, docteure en économie et sciences politiques, collaboratrice de recherche mandatée par l’Aumônerie
Prof. Pierre-Yves Brandt, docteur en psychologie et en théologie, Faculté de théologie et de sciences des religions, Université de Lausanne

 

 

 

 

 Dernière mise à jour le 07/03/2019 à 10:23