Ce que nous traitons

Notre Consultation de surpoids et d’obésité pédiatrique propose des consultations spécialisées en obésité et troubles du comportement alimentaire. Celles-ci englobent de nombreuses pathologies, dont vous trouverez ici une liste non exhaustive, assortie d'un bref descriptif. Nous y avons également ajouté les traitements principaux.

B

Boulimie (Cf. troubles du comportement alimentaire)
Trouble du comportement alimentaire, caractérisé par des épisodes répétés de frénésie alimentaire. Ces épisodes sont accompagnés d'un sentiment de perte de contrôle, et ensuite d’un sentiment de honte et de culpabilité, voire d’un dégoût de soi. On distingue la boulimie qui implique des conduites compensatoires (vomissements, prise de laxatifs ou de diurétiques, activité physique excessive) de l'hyperphagie boulimique qui ne s’accompagne pas de conduites compensatoires.

By-pass gastrique
Opération chirurgicale consistant à réduire le volume de l'estomac et à modifier le circuit alimentaire. Il s'agit d'un type de chirurgie bariatrique destiné à traiter certains cas d'obésité chez l’adulte, voire certains cas très particuliers chez l’adolescent-e.

C

Chirurgie bariatrique
Il s'agit d'une technique chirurgicale réservée en cas d'obésité caractérisée par un indice de masse corporelle (rapport poids/taille²) supérieur à 35 kg/m², avec échec dans les différentes tentatives de perte de poids. Elle n’est jamais pratiquée chez l’enfant et rarement chez l’adolescent-e.

Craniopharyngiome
Tumeur bénigne d’origine embryonnaire (c'est-à-dire apparue avant la naissance) de la région de l’hypophyse (glande qui se situe à la base du cerveau). Elle se manifeste essentiellement chez l’enfant par un retard de croissance au niveau de la taille, une prise de poids excessive, des maux de tête, des troubles visuels.

D

Diabète de type 2
Maladie métabolique caractérisée par un excès chronique de sucre (glucose) dans le sang, dû à une résistance de l’organisme à l’effet de l’insuline. Il est rare chez l’enfant, moins rare chez l’adolescent-e, et se rencontre dans un contexte d’obésité importante. Sa fréquence est en hausse, du fait de l’augmentation de l’obésité à l'échelle de la planète.

Son traitement consiste en des changements dans l’hygiène de vie (alimentation, activité physique,...), afin de diminuer l’indice de masse corporelle (BMI), éventuellement associés à des médicaments.

Hormis la glycémie, d'autres facteurs de risque peuvent être présents, tels qu’une augmentation de la pression artérielle, une élévation du cholestérol et des triglycérides, du tour de taille. Cela constitue le syndrome métabolique. Lorsque ces facteurs de risque sont présents, leur contrôle est tout aussi important que celui de la glycémie.

Dyslipidémie
Taux trop élevés de graisses (lipides) dans le sang, sous la forme de cholestérol ou de triglycérides. Fait partie des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires.

H

Hypercholestérolémie
Taux élevé de cholestérol sanguin par rapport à une limite fixée, augmentant le risque de maladie cardiovasculaire.

Hyperglycémie
Augmentation anormale de la concentration du glucose (sucre) dans le sang. Celle-ci peut être est un indicateur de diabète.

Hyperphagie boulimique (Binge Eating Disorder) (Cf. troubles du comportement alimentaire)
Maladie caractérisée par des épisodes récurrents de crises de boulimie, non suivies de comportements compensatoires, tels que des vomissements ou une activité physique excessive.

Intolérance au glucose
Il s’agit d’un stade intermédiaire entre une régulation normale du taux de sucre dans le sang et le diabète. Aussi appelée «pré-diabète», elle est fréquemment rencontrée en cas d’obésité, mais la perte de poids et des modifications apportées au style de vie peuvent éviter ou retarder cette évolution.

M

Malnutrition
Etat pathologique causé par la déficience ou l'excès d'un ou plusieurs nutriments.

O

Obésité
Etat d'un individu ayant un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à ce qui est souhaitable, généralement dû à une accumulation de graisse. L'obésité humaine a été reconnue comme une maladie en 1997 par l'OMS (Organisation mondiale de la santé). Cette organisation définit 4 classes d'obésité: la surcharge pondérale et l'obésité de classe I, II ou III. Chez l’enfant et l’adolescent, elle est définie par un IMC supérieur au 97e percentile pour l’âge en se référant aux courbes de croissance. De nombreuses complications peuvent découler de l’obésité, c’est pourquoi il est important de la prendre en charge le plus rapidement possible.

S

Surpoids
IMC compris entre le 90e percentile et le 97e percentile de la courbe de croissance chez l’enfant et l’adolescent.

Syndrome des ovaires polykystiques (PCOS)
Ce syndrome est causé par un déséquilibre hormonal chez les femmes. Le diagnostic est parfois difficile à poser et repose sur certains critères reconnus: signes d’hyperandrogénie (pilosité excessive, acné, alopécie, élévation du taux de la testostérone), troubles de l’ovulation, aspect des ovaires à l'échographie.

T

Troubles du comportement alimentaire
Les troubles du comportement alimentaire (TCA) sont reconnus comme de véritables maladies, plus spécifiquement comme «des troubles mentaux», c’est-à-dire un ensemble de comportements, d’attitudes et de réactions émotionnelles qui font souffrir la personne malade et son entourage. Ils peuvent apparaître sous plusieurs formes. L’anorexie et la boulimie en sont les plus connues.

Il existe d’autres formes de TCA qui ne répondent ni aux critères de l’anorexie, ni à ceux de la boulimie: on parle alors de troubles atypiques du comportement alimentaire.

V

Vitamine D
La vitamine D est une vitamine liposoluble (soluble dans les graisses). Elle intervient dans l'absorption du calcium et du phosphore par les intestins, sous contrôle de l'hormone PTH (parathormone). Les besoins en vitamine D sont plus importants chez les patient-e-s présentant une obésité.

 Dernière mise à jour le 08/05/2019 à 14:11