Programmes et initiatives globales

Médecine hautement spécialisée (MHS)

Le CHUV est l'un des cinq centres hospitaliers universitaires de Suisse. Acteur majeur de la répartition nationale de la Médecine hautement spécialisée, ses compétences spécifiques sont largement reconnues notamment dans le domaine des transplantations (rénales, pulmonaires, cardiaques), du traitement des brûlures graves et de la chirurgie viscérale.

Des filières et centres d'excellence

En phase avec les besoins actuels et futurs de la population, nous développons notamment les spécialités cliniques suivantes: l'oncologie, le domaine cardiovasculaire, l'infectiologie, les neurosciences cliniques, le métabolisme et la nutrition, la médecine génomique. Pour connaître les objectifs détaillés, consultez notre Plan stratégique 2014-2018.

Programmes de santé publique

Le Département de la santé et de l’action sociale du canton de Vaud initie et coordonne des programmes de santé publique visant la promotion de la santé et la prévention dans le domaine des maladies cardio-vasculaires, des addictions, de la santé sexuelle et reproductive, des enfants - parents, du cancer du sein et autres types de cancer et enfin de l'alimentation et de l'activité physique. Des dizaines de projets émanent de ces programmes. Les professionnels du CHUV s'engagent notamment dans les programmes suivants: diabète, Alzheimer, santé mentale, vieillissement et santé, soins palliatifs, hygiène et prévention de l'infection.

Sécurité des patients

La gestion des risques à l’hôpital est une approche récente dans notre contexte, qui se généralise en Suisse après avoir été longtemps une spécificité de certains domaines spécialisés (ex : anesthésiologie). Au CHUV, la démarche repose sur un système de reporting et d’analyse des événements indésirables (comparable à ce qui est pratiqué dans le domaine de l’aéronautique) instauré depuis 2013 et nommé "RECI". Les professionnels produisent désormais des signalements exploitables dans une perspective d'amélioration continue.

Prévention de l'acharnement thérapeutique

Les professionnels de la santé sont les dépositaires de la confiance que leur portent les patients et leurs proches au moment de leur confier leur santé. Le plus souvent, la guérison est l'objectif commun vers lequel toutes les énergies sont orientées. Il arrive néanmoins que les traitements n'apportent plus un bénéfice suffisant mais continuent à être prescrits et dispensés, soit à l'initiative des professionnels, soit à la demande des patients et proches eux-mêmes. Les professionnels du CHUV se réunissent une fois par an depuis 2010 pour débattre ensemble de cette problématique. Les directives anticipées constituent un élément de réponse souvent abordé dans le cadre de ces réflexions.

Accompagnement spirituel

L’évolution des attentes des patients dans le domaine spirituel et l’élargissement de la mission des soins à la personne dans sa globalité ont fait évoluer de manière sensible l’intervention des aumôniers au CHUV. L’accompagnement spirituel (bien plus souvent que religieux) est maintenant personnalisé et s’adapte à la spiritualité propre de chaque patient. Plus globalement, un réseau international francophone se constitue autour de la notion d’accompagnement spirituel en milieu de santé ou « spiritual care ». Pionniers en la matière, le CHUV, l’Université de Lausanne et les églises vaudoises créent en 2016 la «Plateforme MS3», dédiée à la formation et à la recherche dans le domaine.

 Dernière mise à jour le 08/05/2019 à 10:13