Center for Psychiatric Neuroscience (CPN)

ASSOCIATE PROFESSOR CHIN B. EAP
Lausanne University Hospital (CHUV) - Lausanne University (UNIL)
   

CNP Seminars

Other CNP Seminars 

News

Un algorithme pour prédire le risque de syndrome métabolique

publié le 08.09.2022

Les troubles cardiométaboliques sont fréquents en psychiatrie et peuvent être liés à la prescription d’antipsychotiques. Le CHUV a contribué à valider pour la Suisse un algorithme développé en Angleterre pour prédire ce risque. Les groupes de recherche des Profs. Chin B. Eap (Département de psychiatrie, CHUV-UNIL), Benedicto Crespo-Facorrod (Département de psychiatrie, Hôpital universitaire Marqués de Valdecilla, Espagne) et Graham K. Murray (Département de psychiatrie, Université de Cambridge, Angleterre) ont publié le 26.08.2022 dans la revue scientifique internationale Lancet regional health Europe les résultats de cette étude de validation. Ce travail, mené par les co premiers auteurs Dr Vandenberghe Frederik (pharmacologue clinique SSPTC de l’Unité de pharmacogénétique et psychopharmacologie clinique du CHUV), du Dr Benjamin Perry (psychiatre à l’Université de Cambridge, Angleterre) et la Dre Nathalia Garrido-Torres (psychiatre aux Hôpitaux universitaires Virgen del Rocío, Espagne), est visible sous forme d’application dans le lien suivant : https://psymetric.shinyapps.io/psymetric.

CYP2C19, fonctionnement dans la vie et volume cérébral du subiculum

Publié le 07.09.2022

Les groupes de recherche des Profs. Chin B. Eap et Martin Preisig (Département de psychiatrie, CHUV-UNIL), du Prof. Bogdan Draganski (LREN-CRN, Neurologie, Département des neurosciences cliniques du CHUV-UNIL) ont publié le 05.08.2022 un article dans la revue scientifique internationale Translational Psychiatry. Cette étude a été effectuée dans la population lausannoise et montre que les individus qui génétiquement ont un cytochrome CYP2C19 inactif, ont un meilleur fonctionnement psychologique, social et professionnel au cours de leur vie, comparés aux individus avec un CYP2C19 actif. L’activité réduite de ce cytochrome est également associée à un plus grand volume d’une sous-région de l’hippocampe dans le cerveau: le subiculum. Cette région est connectée par le biais de fibres de la substance blanche à des régions liées à la réponse au stress et aux émotions.

Nouvelle recherche de l'équipe du Dr B. Boutrel dans la revue PNAS

publié le 18.05.2022

L’adolescence revêt un caractère énigmatique du fait de la double évolution qui la caractérise : un corps en mutation et une personnalité en construction. Cette période est caractérisée par une fracture développementale, une crise identitaire, une période de transition vers la responsabilisation sociale. La prise de risque et la recherche de sensations fortes sont caractéristiques du comportement adolescent. Il y a beaucoup de déterminants pour expliquer ce besoin de sensation, que ce soit lié à la personnalité, au tempérament, à la pression de l’entourage ou encore à la présence d’événements stressants. Mais on peut également penser que ces comportements sont liés à de profondes modifications neurobiologiques touchant les systèmes neuronaux régulant tant la motivation que les émotions, en particulier via l’intégration de perceptions sensorielles et viscérales. Dans cette étude publiée dans le journal PNAS, l’équipe animée par le Dr Benjamin Boutrel, responsable de recherche au Centre de neurosciences psychiatriques CHUV-UNIL, rapporte que le comportement de rats adolescents se distingue de celui de rats adultes par son déficit d'intégration du danger en situation de prise de décision.

Deux marqueurs sanguins pour le traitement de la schizophrénie

Publié le 16.12.2021

L'étude du Centre de neurosciences psychiatriques (CNP) du Département de psychiatrie CHUV-UNIL, soutenue par le Pôle de recherche national Synapsy, montre que le mécanisme cellulaire de recyclage des mitochondries, siège de production du stress oxydatif, est non fonctionnel dans les neurones à parvalbumine d’une lignée de souris utilisée pour étudier la schizophrénie. En décortiquant le mécanisme biochimique sous-jacent, l’étude publiée dans la revue Molecular Psychiatry identifie deux molécules clés appelées miR-137 et COX6A2, qui ont la particularité d’être détectables dans le sang. Utilisées comme biomarqueurs chez des patient-es avec un diagnostic de psychose, elles révèlent deux sous-groupes cliniques distincts, selon la gravité de leurs symptômes, leurs déficits cognitifs et leur situation psychosociale. Une avancée majeure pour la stratification des individus souffrants de ce trouble psychiatrique dont l’hétérogénéité des symptômes limite actuellement le diagnostic et les traitements.

Quétiapine et effets secondaires métaboliques : l’importance du dosage

Publié le 18.08.2021

Le groupe de recherche du Prof. Chin B. Eap (Département de psychiatrie, CHUV-UNIL) a publié le 13 août 2021 un article dans la revue scientifique internationale Pharmacopsychiatry. Cette étude a été effectuée chez des patients recevant la quétiapine, un traitement couramment utilisé en psychiatrie et pouvant induire des effets secondaires métaboliques, tels que prise de poids, diabète, hypertension ou dyslipidémie. Elle montre que ces effets indésirables dépendent de la dose journalière et que les patients recevant des doses plus faibles sont ainsi moins à risque de développer des troubles métaboliques. Toutefois, les petites doses de quétiapine comportent tout de même un risque non négligeable. Ainsi, ce travail souligne l’importance de prescrire la dose minimale efficace, tout en mettant en garde contre l’utilisation de faibles doses de quétiapine hors indication. Cette étude rappelle l’importance d’une surveillance étroite des paramètres métaboliques quelle que soit la dose prescrite. 

Le statut socio-économique et la prise de poids sous psychotropes

Publié le 12.07.2021

Le groupe de recherche du Prof. Chin B. Eap du Département de psychiatrie (CHUV-UNIL) a publié le 26 juin 2021 un article dans la revue scientifique internationale Translational Psychiatry. Cette étude a été effectuée chez des patients suivis en psychiatrie recevant des traitements pouvant induire des effets secondaires métaboliques, tels que prise de poids, diabète, hypertension ou taux de cholestérol très élevé. Elle montre, notamment, queles patients ayant un statut socio-économique faible ont un risque accru de développer ces effets secondaires au cours d’une année de traitement, par rapport aux patients avec un statut socio-économique élevé. Ainsi, ce travail montre que les inégalités socio-économiques sont partiellement responsables des différences de susceptibilité à l’apparition d’effets secondaires métaboliques. Une attention à ce facteur devrait être accordée lors de la prescription de psychotropes.

Funds for research

During the first semester of 2021, several research groups from the Center for Psychiatric Neuroscience obtained funds for a total amount of around CHF 2,500,000.
Here are the research projects that were accepted :

Swiss National Science Foundation

  • Prof. C.-B. Eap : Metabolic syndrome in psychiatry : human microbiome transplantation in germ-free mice and brain imaging, telomers, metabolic and GWAS analysis in psychiatric patients : CHF 681’000. Co-investigators : Prof. P. Conus et Prof. K. von Plessen.
  • Prof. R. Stoop : Interactions between endocannabinoid and oxytocin signaling in a Nlgn3 transgenic rat model for autism : CHF 326’500. Collaboration with Prof. Shona Chattarji, National Center for Biological Sciences (NCBS), Bangalore, India.
  • Prof. N. Toni : Adult hippocampal neurogenesis : From regulation mechanisms to its role in emotional individuality : CHF 812’000.

Synapsis Foundation    

  • Prof. R. Stoop : Neuropeptidergic modulation of serotonin signaling as a basis for differential anxiety and fear responses to SSRI treatments in patients with mild cognitive impairments : CHF 298’000. Collaboration with Prof. A. von Gunten.
  • Prof. N. Toni : Brain-derived extracellular vesicles as a diagnostic tool for tauopathies : CHF 300’000. Collaboration with Dr K. Richetin.

Novartis Foundation for Research

  • Prof. N. Toni : Stimulation of astrocytes to restore adult hippocampal neurogenesis and spatial memory in aged mice : CHF 60’000.

Lactate reveals all about its antidepressant prowess

Depression is the leading cause of disability worldwide. The Laboratory on Neurobiology of Depression of the Center for Psychiatric Neuroscience (Jean-Luc Martin, Pierre Magistretti and Anthony Carrard) has demonstrated that lactate, a molecule produced by the body during exercise, has an antidepressant effect in mice. Lactate is best known for the pivotal role it plays in the nutrition of neurons inside the brain. Yet it can also counter the inhibition of the survival and proliferation of new neurons, a loss seen in patients suffering from depression and in stressed animal. Furthermore, the research team pinpointed NADH as a vital component in the mechanism: this is a molecule with antioxidant properties that is derived from the metabolism of lactate. The findings were published in the scientific journal Molecular Psychiatry.

 

Nicolas Toni's Lab receives funding from the Synapsis Foundation for the work of Kevin Richetin

Worldwide, cases of age-related dementia are projected to reach 152 million in 2050, but the lack of tools to predict whether the brain will age in a healthy or pathological manner hinders the development of therapies. This project funded by the Synapsis Foundation proposes to support the development of methods for early diagnosis of different forms of dementia associated with Tau aggregation (tauopathies). The project will benefit from the synergy of two departments of the Lausanne University Hospital (CNP and CLM).

Publication : 
Richetin K, Steullet, P., Pachoud M., Perbet, R., Parietti E., Maheswaran M., Eddarkaoui S., Bégard S., Pythoud C., Rey M., Caillierez R., Do KQ., Halliez S., Bezzi S., Buée L., Leuba G., Colin M., Déglon N., Toni N.: ”Tau accumulation in astrocytes of the dentate gyrus induces neuronal dysfunction and memory deficits in Alzheimer’s disease”, Nature Neuroscience 2020.
 

Congratulations to Dr Kshitij Jadhav (CNP-SUPEA) winner of the Prix de la Société académique vaudoise conferred by the UNIL.

Dr Kshitij Jadhav, who works in the Laboratory on the Neurobiology of Eating and Addictive Disorders, directed by Dr Benjamin Boutrel (CNP-SUPEA), received the Prize of the Prix de la Société académique vaudoise conferred by the UNIL for his thesis «In the search for the vulnerability to lose control : the stress deceleration theory» beginning of July 2020.
More information

Contact

Center for Psychiatric Neurosciences
Route de Cery 11 B
CH - 1008 Prilly-Lausanne
Tél. +41 21 314 3652
Secretariat
Mrs Danielle Schmid
Tél. +41 21 314 3652
 Last updated on 20/09/2022 at 16:09