Gestion de la douleur et péridurale

Durant votre accouchement, la prise en charge de la douleur est au centre de nos préoccupations. Il existe de très nombreux moyens permettant de la soulager. L’équipe soignante est là pour vous soutenir et vous accompagner dans la gestion de cette douleur et du stress tout au long de votre accouchement.

Le fait de recourir à des changements de position, une mobilisation, des massages, ou des bains peut soulager les douleurs. Si cela n’est pas suffisant, nous proposons également différents traitements et approches : ballon, baignoire, utilisation du protoxyde d’azote (gaz hilarant), pose d’un stimulateur transcutané « TENS » (électrodes collées sur la peau qui délivre des impulsions électriques indolores et de faibles intensités) ainsi que la péridurale.

N’hésitez pas à discuter de ces différentes options, à tout moment, avec l’équipe soignante.
Tout traitement que vous pourriez recevoir pendant votre séjour sera compatible avec l'allaitement.

Pour gérer au mieux la douleur et s’informer, la brochure «Vous avez mal? Agissons ensemble!» est très utile. Elle est également disponible en anglais, allemand, italien, portugais, espagnol et albanais.

Péridurale

Une information préalable sur l’analgésie péridurale est essentielle pour le bon déroulement de l’accouchement. Il est bénéfique de savoir comment la péridurale est posée, quels sont ses avantages, ses effets secondaires, ses complications potentielles, ses contre-indications ainsi que ses alternatives. Avoir un avis éclairé sur la question facilite en effet la prise en charge de la douleur en salle d’accouchement.

Une information écrite sur la péridurale est distribuée dès le deuxième trimestre de grossesse à la Policlinique de gynécologie-obstétrique ou lors des cours de préparation à la naissance.

Consultation d'anesthésie

Une consultation d’anesthésie est organisée pour une minorité de patientes, en cas de problématique particulière. Son objectif consiste à établir une stratégie de prise en charge anesthésique adéquate lors de l’accouchement.

Afin d’identifier les cas qui nécessitent une telle consultation, un questionnaire est distribué dès le 2ème trimestre aux patientes suivies au CHUV. En fonction de leurs réponses, elles seront convoquées ou non par le Service d’anesthésiologie.

En savoir plus

 Dernière mise à jour le 26/09/2019 à 11:06