Suivi des enfants infectés par le cytomégalovirus après la naissance

Déroulement et organisation

Après la naissance, le diagnostic d’infection congénitale à cytomégalovirus est confirmé par la mise en évidence du virus dans les urines ou la salive. Le nouveau-né peut rester en général avec sa mère dans l’unité postpartum où elle séjourne. Dans les jours qui suivent la naissance, une échographie puis une IRM cérébrale sont réalisées pour évaluer la présence d’éventuelles lésions cérébrales. L’évaluation est complétée par la réalisation d’un fond d’œil et d’un test auditif pour évaluer la présence d’atteintes ophtalmiques et auditives. En principe, tous les examens sont effectués dans les deux semaines suivant la naissance. Il est possible aussi que le nouveau-né doive revenir en ambulatoire pour réaliser l’IRM cérébrale dans le Service de néonatologie, s’il n’y a pas de rendez-vous immédiatement pendant le séjour à la Maternité.

L’ensemble des examens permettent de différencier les infections congénitales à CMV avec des manifestations (infection symptomatique), par rapport aux infections dites asymptomatiques (ensemble des examens normaux).

Infections congénitales asymptomatiques

Les infections asymptomatiques, représentant la majorité des situations (90%), ont un très bon pronostic. Actuellement, une infection asymptomatique ne justifie pas la mise en place d’un traitement antiviral. Un suivi spécialisé reste cependant nécessaire, les premières années de vie (contrôles ORL, suivi auprès d’unophtalmologue et d’un pédiatre spécialisé dans le développement) afin de détecter toute complication apparaissant après la naissance. En effet, le risque de complications des enfants asymptomatiques est estimé à 10-15% avec 2/3 des complications se manifestant sous la forme de troubles auditifs, et 1/3 sous forme de troubles cognitifs. Les atteintes oculaires sont par contre très rares et, quand elles surviennent, elles sont le plus souvent présentes dès les premières semaines de vie.

Infections congénitales symptomatiques

Les infections symptomatiques représentent une minorité des infections et sont de gravités variables. La présence de manifestations significatives justifie la mise en place d’un traitement antiviral. Ce traitement est discuté avec la famille en présence des néonatologues et des infectiologues pédiatres après la réalisation des différents examens. Il permet d’améliorer le pronostic auditif et neuro-développemental. Il débute dès les premières semaines de vie, sous forme de solution orale et sa durée est de 6 mois. Des prises de sang sont prévues régulièrement durant la période du traitement pour vérifier que le traitement est bien toléré et un suivi infectiologique mensuel est instauré.

Equipe médicale

Dr Pierre-Alex Crisinel, médecin associé
Dr Fougère Yves, médecin chef de clinique

Contact

Unité d’infectiologie pédiatrique et vaccinologie
Médecin responsable :
Dr Pierre Alex Crisinel, médecin associé

L'unité vous accueille lorsque votre enfant est adressé par son pédiatre traitant, son médecin généraliste ou un autre spécialiste pour un avis, une demande de prise en charge ou la réalisation d'un examen.
Tél. +41 21 314 14 28
 Dernière mise à jour le 20/01/2022 à 14:32