Suivi du nouveau-né durant ses premiers jours

Durant votre séjour, l’équipe médico-soignante du post-partum est présente pour vous accompagner dans votre nouvelle parentalité et vous préparer à rentrer sereinement à la maison.

Les sages-femmes et les pédiatres, vont s’assurer de la bonne santé de votre bébé par l’intermédiaire de mesures de dépistage et de prévention ainsi que de certaines surveillances qui vous sont présentés ci-dessous.

Les mesures de dépistages 

Dépistage des malformations cardiaques graves par mesure de la saturation 

Entre 6 et 24h après la naissance, une mesure de l’oxygène dans le sang est effectuée à l’aide d’un capteur posé sur le pied du bébé. Ce test permet, en association avec l’examen clinique du pédiatre, de dépister les malformations graves du cœur qui mettent la vie en danger. Cet examen est totalement indolore.

Les tests auditifs 

Avant le retour à domicile, un test auditif est effectué chez tous les nouveau-nés, car une bonne audition est indispensable pour le développement des bébés. Un petit micro émettant un son est introduit dans l’oreille et l’écho du son renvoyé dans l’appareil, permet de valider que le bébé a entendu. Il peut arriver que le test soit faussement anormal en cas de présence de liquide ou de cérumen dans le conduit auditif. Dans ce cas, le test est recontrôlé le lendemain. Si l’anomalie persiste, un contrôle ambulatoire en audiologie infantile est organisé.

Le test de Guthrie 

Ce test consiste à effectuer une prise de sang au talon au 4e jour de vie et permet de dépister certaines maladies du métabolisme et des hormones qui peuvent avoir des conséquences graves sur le développement lorsqu’elles ne sont pas traitées.

Si vous rentrez à domicile avant le 4e jour, ce test sera effectué par la sage-femme à domicile.

Les mesures de prévention 

Suppléments en vitamine K 

Afin de prévenir une carence en vitamine K qui peut entraîner un risque d’hémorragie avec des conséquences graves sur la santé de votre enfant, un supplément de vitamine K par la bouche est administré à votre bébé par la sage-femme ou le pédiatre à 3 reprises: à la naissance, au 4e jour de vie et à 1 mois.

Suppléments en vitamine D 

Afin d’éviter toute carence en vitamine D pouvant avoir un impact sur la croissance osseuse, il est recommandé de donner des suppléments de vitamine D à partir de 7 jours et jusqu’à 3 ans.

Les mesures de surveillance durant les premiers jours

L’alimentation et la surveillance du poids 

Après la naissance, tous les bébés perdent du poids les premiers jours, parfois jusqu’à 10% du poids de naissance. Ensuite, le bébé reprend son poids de naissance autour d’une semaine – 10 jours de vie, puis il va prendre environ 150-200 g par semaine. Durant les premiers jours, le poids du bébé est contrôlé par les sages-femmes de manière quotidienne, ensuite selon l’évolution du poids, les pesées pourront être espacées.

  • Allaitement maternel : Le premier jour et après la première mise au sein, le bébé dort en général plusieurs heures. Ensuite, progressivement, il demande à téter de plus en plus souvent entre 8-12x/jour en moyenne. Le 2e ou 3e jour, il est fréquent que le bébé réclame et pleure souvent, c’est un processus physiologique tout à fait normal en lien avec la mise en route de l’allaitement qui peut toutefois être éprouvant pour la maman. N’hésitez pas à vous faire aider par votre conjoint. Ensuite, le bébé adopte un rythme progressivement plus régulier. (Lien avec page allaitement)
  • Allaitement artificiel : Les bébés nourris au lait artificiel vont boire entre 6-8x/jour en moyenne. Les sages-femmes vont vous indiquer les quantités à administrer qui augmenteront progressivement, pour atteindre environ 1/6e du poids du bébé vers 1 semaine de vie.

La surveillance de la jaunisse ou de l’ictère du nouveau-né 

L’ictère du nouveau-né est l’apparition d’un teint jaune dans les premiers jours après la naissance. Cette manifestation est fréquente et s’explique par une immaturité pour éliminer la bilirubine (qui donne la couleur jaune) produite par la destruction normale des globules rouges. La plupart du temps, cette jaunisse ne nécessite pas de traitement. Quand la jaunisse paraît plus importante, une surveillance des valeurs est effectuée, soit par un appareil qui permet de mesurer de manière indolore le taux de bilirubine dans la peau, soit par une prise de sang. Quand les taux dépassent des normes bien définies, un traitement par photothérapie est parfois nécessaire pendant quelques heures ou quelques jours. Ce traitement est effectué dans votre chambre à la maternité et vous pouvez continuer à allaiter.

La surveillance de l’élimination 

Dans les premières 48h de vie, le bébé doit éliminer ses premières selles, appelées méconium. Elles ont un aspect vert foncé et très collant ce qui est un signe de bonne santé. Par la suite, les selles vont ensuite progressivement changer d’aspect et de couleur (variable entre le jaune et le vert).

La première miction se fait normalement dans les 24 à 36 premières heures de vie et est surveillée par les sages-femmes. Ensuite à partir du 3e – 4e jour, le bébé va uriner au minimum 3 à 4x/jour.

Le comportement et les pleurs 

Juste après la naissance, le bébé dort souvent plusieurs heures, puis progressivement, il se réveille plus pour téter. Prenez-le autant que vous le désirez en peau-à-peau (hormis quand vous souhaitez dormir) car cette pratique a plusieurs effets bénéfiques :

  • stabilisation de la température et de la glycémie
  • facilitation de l’allaitement maternel
  • effet rassurant sur votre bébé.

La 2e ou 3e nuit, le bébé est souvent plus agité, pleure beaucoup, et a besoin d’être dans vos bras ou en peau-à-peau et de téter souvent. C’est une étape physiologique qui survient chez quasiment tous les bébés. Calquez donc votre sommeil sur le sien, afin de mieux vous reposer (lien document bienfait du repos).

Votre bébé a besoin de rester 24h/24 avec vous dans votre chambre, car d’une part il sera plus calme, étant rassuré par votre présence, et d’autre part vous apprendrez mieux à reconnaître ses besoins. Cette pratique est appelée le rooming-in. Quand vous souhaitez dormir, replacez votre bébé dans son berceau, juste à côté de votre lit. Ne gardez jamais votre bébé dans votre lit pendant votre sommeil car cette pratique engendre un risque d’obstruction de ses voies respiratoires ou de chute pouvant avoir des conséquences graves sur la santé de votre enfant.

 Dernière mise à jour le 13/04/2021 à 11:01